Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Réduire les émissions de carbone de 50 % d'ici 2030 et atteindre le niveau zéro d'ici 2050 en exploitant la technologie
Par HPE et Tech for Good

Le , par Sandra Coret

10PARTAGES

3  0 
Antonio Neri, PDG et Président de HPE, était l’invité du Président Emmanuel Macron le 21 juillet 2020 à la réunion de préparation du sommet « Tech for Good » au cours duquel HPE a présenté le volet Tech for environnement. Il repose sur trois grands piliers défendus par HPE depuis plusieurs années et qui soutiennent le projet du Green Deal dans le secteur technologique en Europe, récemment développé lors d’un webinar par Gilles Thiebaut, Directeur HPE Europe du Nord.

Le secteur de la technologie a un coût environnemental et dans le cadre de l’accord de Paris, les gouvernements signataires se sont engagés à réduire les émissions de 50 % d’ici 2030 en vue d’atteindre le niveau zéro d’ici 2050 afin de lutter contre le réchauffement climatique. Dans le cadre de la réflexion autour de « Tech for Environnement » et plus globalement du Green Deal européen, HPE a identifié trois thématiques.


Réduire l’empreinte carbone des technologies, et plus spécifiquement celle des données.

Depuis novembre 2019, le secteur du numérique est responsable de 4% des émissions des mondiales de gaz à effet de serre et cela ne cesse d’augmenter, notamment en raison d’une production de données de plus en plus importante. Dans le cadre de « Tech for Environnement », HPE souhaite la décarbonisation des datacenters et la mise en place d’une campagne de sensibilisation des consommateurs et collaborateurs.

Si pendant de nombreuses années, le modèle traditionnel de cloud centralisé a été considéré comme la réponse aux besoins accrus de stockage et d'informatique, il atteint aujourd'hui ses limites. Désormais, le traitement des données en temps réel se fera là où les données sont collectées, pour répondre aux besoins de latence et de bande passante élevée. Si des données seront toujours stockées dans un cloud centralisé, les décisions les plus critiques seront prises à la périphérie. Gartner estime que d'ici 2023, 53 % des données seront d’ailleurs créées et traitées en dehors du datacenter : la plupart des données d'entreprise seront générées en temps réel à la périphérie par des dispositifs connectés sophistiqués.

Et cela pourrait être une bonne chose pour l'environnement, en effet, selon les recherches, une architecture entièrement distribuée pourrait consommer entre 14 % et 25 % d'énergie en moins comparé aux architectures non ou partiellement distribuées. En outre, un modèle décentralisé réduit le besoin de refroidissement sophistiqué et de connectivité intracommunautaire qui sont actuellement les activités les plus gourmandes en énergie dans le modèle centralisé.

Exploiter la technologie pour réduire l’empreinte carbone mondiale

Le volet Tech for environnement met en avant que la technologie peut aider à la transition écologique, aussi bien à l’aide de solutions technologiques nouvelles mais également en défendant de nouveaux modèles d'approvisionnement en informatique commerciale. La fourniture de matériel, de logiciels et d'expertise dans le cadre d'un modèle de paiement à l’usage permet de réaliser d'importantes économies de ressources et d'énergie en évitant la surproduction. Cela signifie moins de matériel à gérer, moins d'espace de stockage et moins de tâches gourmandes en énergie, comme le refroidissement des salles de serveurs. Un autre impact positif de l'approvisionnement informatique de l'as-a-service est qu'il étend la responsabilité du fabricant.

HPE est non seulement fier d’avoir participé au point d’étape du sommet Tech for Good mais soutien également la nouvelle approche de la Commission européenne en matière de durabilité. Pour l’entreprise, le Green Deal est une approche ambitieuse qui peut accélérer la transition vers des infrastructures et des modèles commerciaux plus écologiques dans le domaine des technologies de l'information et de communication. En mettant autant d'ambition dans un modèle social et industriel durable, l'UE sème les graines d'un leadership économique durable.

A propos de Hewlett Packard Enterprise

Hewlett Packard Enterprise est une entreprise mondiale proposant des plateformes allant de la périphérie du réseau au cloud (« Edge to Cloud »), sous forme de service, pour aider ses clients à obtenir plus rapidement des résultats en libérant partout la valeur de toutes leurs données. S’appuyant sur des décennies consacrées à réinventer le futur et à innover afin de faire progresser nos modes de vie et de travail, HPE commercialise des technologies innovantes, ouvertes et intelligentes, offrant une expérience homogène dans tous les environnements cloud et périphériques, pour permettre à ses clients de développer de nouveaux modèles économiques et modes d’engagement et d’améliorer leur performance opérationnelle.

Source : Hewlett Packard Enterprise

Voir aussi

HPE accompagne Thésée Datacenter dans son implantation en région parisienne et l'intègre à son portefeuille de solutions « as a service » HPE GreenLake

La majorité des entreprises en France aspirent à la souveraineté numérique, une enquête de Hewlett Packard Enterprise

Hewlett Packard Enterprise (HPE) perfectionne sa plateforme de stockage Intelligente Système piloté par l'IA, auto-réparateur et auto-optimisé, qui permet des opérations autonomes en temps réel

HPE intensifie sa stratégie cloud « as a service » en ajoutant des fonctionnalités à HPE GreenLake, afin d'aider les entreprise à moderniser leurs applications et mieux tirer parti de leurs données

Et vous ?

Que pensez-vous de la stratégie environnementale d'HPE ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !