IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le marché mondial des technologies de développement low-code va augmenter de 23 % en 2021
Selon les prévisions de Gartner

Le , par Sandra Coret

61PARTAGES

8  0 
La croissance rapide du développement à distance a stimulé l'adoption du low-code malgré les efforts continus d'optimisation des coûts

Selon les dernières prévisions de Gartner, Inc., le marché mondial des technologies de développement low-code devrait atteindre 13,8 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 22,6 % par rapport à 2020. L'essor du développement à distance durant la pandémie COVID-19 continuera à stimuler l'adoption du low-code, malgré les efforts continus d'optimisation des coûts.

"Si le développement d'applications low-code n'est pas nouveau, la confluence des perturbations numériques, de l'hyperautomatisation et de l'essor des activités composables a entraîné un afflux d'outils et une augmentation de la demande", a déclaré Fabrizio Biscotti, vice-président de la recherche chez Gartner.

Le low-code en tant que mouvement social et technologique général devrait continuer à se développer de manière significative. Par exemple, les plateformes d'application low-code (LCAP) devraient rester la plus grande composante du marché des technologies de développement low-code jusqu'en 2022, augmentant de près de 30 % à partir de 2020 pour atteindre 5,8 milliards de dollars en 2021 (voir tableau 1).

Tableau 1. Revenus des technologies low-code (en millions de dollars US)


*Les autres technologies LCD comprennent les outils de développement rapide d'applications mobiles (RMAD) et les outils de développement rapide d'applications (RAD). Le low-code est l'évolution des RAD vers le cloud et les modèles SaaS. Notez que Gartner définit une plateforme d'application sans code comme un LCAP qui ne nécessite que la saisie de texte pour des formules ou des expressions simples. Le marché des LCAP comprend donc les plateformes sans code. En outre, "pas de code" n'est pas un critère suffisant pour des tâches comme le développement citoyen, car de nombreuses tâches complexes de configuration d'outils ne sont pas codées, mais nécessitent néanmoins des compétences spécialisées. La somme des colonnes peut ne pas correspondre aux totaux indiqués en raison des arrondis.

L'accélération du commerce numérique favorise la diffusion des applications

L'accélération du commerce numérique exerce une pression sur les responsables informatiques pour qu'ils augmentent considérablement la vitesse de livraison des applications et le délai de rentabilisation. La demande accrue de solutions logicielles personnalisées pour soutenir la transformation numérique a provoqué l'émergence de développeurs citoyens en dehors du secteur informatique, ce qui a influencé la montée en puissance du low-code.

Selon l'étude de Gartner, en moyenne, 41 % des employés ne travaillant pas dans le domaine des IT- ou des technologues d'entreprise - personnalisent ou créent des données ou des solutions technologiques. Gartner prévoit que la moitié des nouveaux clients low-code viendront également d'acheteurs commerciaux extérieurs à l'organisation informatique d'ici la fin de l'année 2025.

"Les conséquences économiques de la pandémie COVID-19 ont validé la proposition de valeur du low-code", a déclaré M. Biscotti. "Les possibilités du low-code qui soutiennent la fonction de travail à distance, comme les formulaires numériques et l'automatisation des flux de travail, seront proposées à un prix plus élastique puisqu'elles seront nécessaires pour maintenir les feux allumés".

Le SaaS et l'hyperautomatisation favoriseront l'adoption du low-code

Tous les principaux fournisseurs de logiciels en tant que service (SaaS) proposent actuellement des capacités qui intègrent des technologies de développement low code. À mesure que le SaaS gagnera en popularité et que les plates-formes de ces fournisseurs seront de plus en plus adoptées, le marché du low-code connaîtra une croissance proportionnelle des LCAP et des outils d'automatisation des processus.

En outre, les technologues d'entreprise veulent créer et mettre en œuvre leurs propres idées afin d'accroître l'automatisation de leurs applications et flux de travail. Les besoins d'hyperautomatisation des entreprises seront l'un des trois principaux moteurs de l'adoption du low-code jusqu'en 2022.

"À l'échelle mondiale, la plupart des grandes entreprises auront adopté plusieurs outils low-code sous une forme ou une autre d'ici la fin de l'année 2021. À plus long terme, à mesure que les entreprises adopteront les principes d'une entreprise composable, elles se tourneront vers les technologies low-code qui soutiennent l'innovation et l'intégration des applications", a déclaré M. Biscotti.

Source : Gatner

Et vous ?

Que pensez-vous de la technologie low-code ?
La préférez-vous à d'autres technologies de développement ?
Le low-code est il une menace pour l'emploi développeurs, ou au contraire une opportunité d’évolution vers plus d'analyse et moins de programmation ?

Voir aussi :

Forrester : l'utilisation des plateformes de développement low-code gagne du terrain, dans les processus de transformation numérique des entreprises

Oracle annonce Oracle Database 21c, sa nouvelle base de données, ainsi que son nouveau service low-code APEX accessible via son cloud

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de diamondsoftware
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 8:36
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Les technos low code qui ont le vent en poupe fonctionnent via des applis web, par abonnement, sur des plateformes propriétaires, dans des écosystèmes fermés. Changer de fournisseur = réécrire complètement le programme. Très peu pour moi merci !
Tout à fait d'accord... on est les poings et pieds lies par l'abonnement... tu paye plus... plus d'infrastructures... pas sympa sur le long terme...
Avec un dev classique on est sûr à 99% que dans 5,10,15 ans ca fonctionne encore car on a la maitrise du systeme. avec le low code, si le fournisseur decide de fermer son service (par ex. pas assez rentable), ou d'enlever des fonctions qui t'étaient utiles... tu est dans la 'merde'.
Sans parler des augmentations du prix de l'abonnement , car il faut satisfaire la vache à lait des actionnaires (par ex.) en fait sur le long terme tu ne maitrise rien.
De plus:
Mendix étant (si mes recherches sur le net sont OK) une société qui offre le service de programmation low code, ils sont un peu 'juge et partie' donc cette étude vaut rien (à mon avis).
S.
9  0 
Avatar de Gugelhupf
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 10:07
Ce genre de techno me rassure, dans 10-15 ans j'aurais toujours du travail pour réaliser leur migration
9  0 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2021 à 10:29
Mendix qui fait un rapport les technologies low-code et dir qu'elles ont le vent en poupe :facepalm:
Autant lire un repport de Ferrero disant que les études montrent que le Nutella est bon pour la santé et la planète...
9  0 
Avatar de diamondsoftware
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 10:52
Je déteste de plus en plus le marketing, ça s’apparente à du WISYWIG, du CMS pour la plupart, donc rien de nouveau.

Simplement les entreprises en questions ne sont pas dans le développpement logiciel, donc ça va bien pour des cas simples au début et dès qu'on aborde des questions plus métier c'est la panique.

Tout à fait d'accord, des que les processus a developper sont complexes, le low code est la ramasse. En fait dans l'état actuel, ce genre d'outils est la pour le marketing et faire croire que l'on va faire des économies .
Ca brosse dans le sens du poil les financiers et autres qui voient que leur infrastructure va être fait en 2 clics et en quelques semaines pour moins cher (l'éternel raisonnement cours terme)...dixit le concept du RAD dans les années 90....
Ca me rappelle aussi des clients qui au debut commençait avec 1,2, puis 50 feuilles Excel et qui apres étaient dans la panique car en final il ne maitrisaient plus rien et c'était le chaos.
Ca remet pas en cause Excel qui est un superbe outils, mais la réflexion du client qui pour faire des économies (ou aussi par ignorance) n'avait pas investi (ni d'ailleurs demandé conseil avant de ce lancer dans les feuilles ) dans un logiciel sur mesure. Et apres nous ont arrive et on doit piger tout le 'bordel' qui avait été développé en Excel afin de créer un outil correspondant à leur besoin reel.
Le cas est en train de ce reproduire chez un de mes clients avec les systèmes low code...
5  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/02/2021 à 15:05
Les technos low code qui ont le vent en poupe fonctionnent via des applis web, par abonnement, sur des plateformes propriétaires, dans des écosystèmes fermés. Changer de fournisseur = réécrire complètement le programme. Très peu pour moi merci !
4  0 
Avatar de fodger
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 10:43
Je déteste de plus en plus le marketing, ça s’apparente à du WISYWIG, du CMS pour la plupart, donc rien de nouveau.

Simplement les entreprises en questions ne sont pas dans le développpement logiciel, donc ça va bien pour des cas simples au début et dès qu'on aborde des questions plus métier c'est la panique.
4  0 
Avatar de diamondsoftware
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 10:20
Pour les outils non critiques, ça peut être une bonne solution. Je ne saurais pas dénombre de moulinettes bien utiles développés en interne sont mortes avec le départ de leur développeur, menant à une nouvelle moulinette (avec des technos plus récente, m'voyez) repassant par l'étape de mise en point et donc moins pratique...
Tout est une question d'organisation et d'imposition d'avoir les codes sources des moulinettes...
Je parle pour mon cas (bien sur) , je développe des outils et des structures plus ou moins grosses (500à a 400000 lignes de codes) au niveau de l'industrie du diamants et la notion de durabilité est importante. C'est pour cela que je fourni les sources codes au clients.
Et on évite le tout cloud car dans l'industrie, quand ca fonctionne on ne veux que ca fonctionne longtemps. On n'est pas dans l'obsolescence programmée ou le choix de techno nouvelles pour être a la mode.
DE plus le cloud c'est bien pour ici en occident dans les villes mais a la campagne ou au fin fond de l'afrique... ton cloud tu peux l'oublier.
Tout est offline avec des processus de synchro des que tu a une liaison correcte. Le remote desktop,etc... tu oublie.
3  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 10:03
Citation Envoyé par diamondsoftware Voir le message

Avec un dev classique on est sûr à 99% que dans 5,10,15 ans ca fonctionne encore car on a la maitrise du systeme. avec le low code, si le fournisseur decide de fermer son service (par ex. pas assez rentable), ou d'enlever des fonctions qui t'étaient utiles... tu est dans la 'merde'.
Pour les outils non critiques, ça peut être une bonne solution. Je ne saurais pas dénombrer les moulinettes bien utiles développés en interne qui sont mortes avec le départ de leur développeur, menant à une nouvelle moulinette (avec des technos plus récente, m'voyez) repassant par l'étape de mise en point et donc moins pratique...

Le problème en effet subsiste si tu es face à des gens type Oracle au niveau de l'application des licences.


Mendix étant (si mes recherches sur le net sont OK) une société qui offre le service de programmation low code, ils sont un peu 'juge et partie' donc cette étude vaut rien (à mon avis).
S.
Sans faire de recherche, c'est indiqué dans le sous-titre "selon une étude de la société américaine de plateformes low-code Mendix". A partir de là, je n'ai l'eu l'article qu'en diagonale. C'est une pub déguisée d'un service globalement inconnu. Mais on est jamais à l'abris que le rédacteur glisse un peu de recul sur la chose ou des informations complémentaires intéressantes
2  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 11:50
Je m'interroge sur la sécurité du bouzin.
2  0 
Avatar de Demky
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 10:07
Selon une étude d'un développeur qui n'a pratiqué qu'Angular, je peux vous assurer que c'est la meilleure techno (Angular, pas le no-code)
2  1