IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google va cesser d'utiliser le logiciel financier d'Oracle et adopter SAP à la place
Cette migration devrait être effective dès le 3 mai

Le , par Bill Fassinou

62PARTAGES

8  0 
Alors que le procès sur la réimplémentation des API Java par Google au milieu des années 2 000 vient de s'achever en sa faveur, l'on apprend que l'entreprise a décidé de migrer son logiciel financier interne d’Oracle vers SAP dans les prochaines semaines. Cette migration devrait modifier la manière dont les fournisseurs interagissent avec les processus, outils et données financiers de Google. Cette décision ne semble pas être liée au procès de longue date intenté par Oracle à son rival, mais à son refus de certifier sa base de données pour une utilisation dans le cloud de Google.

Google a récemment informé ses employés que ses principaux systèmes financiers et ceux de sa maison mère Alphabet seront transférés à SAP en mai. « Le 3 mai 2021, Alphabet/Google fera passer son principal système financier à SAP, ce qui changera la façon dont les fournisseurs interagissent avec nos processus, outils et données financiers. Pour la plupart des fournisseurs, cela signifie l'utilisation d'Ariba, un produit d'approvisionnement SAP, pour l'inscription et la gestion des comptes, et pour la réception des commandes et l'envoi des factures », a écrit Google.



« Cela signifie également des gels temporaires du système, de nouvelles commandes et d'autres impacts jusqu'au lancement en mai, alors que les données sont migrées des anciens systèmes vers SAP ». Le moment choisi pour annoncer la nouvelle est susceptible de faire sourciller, puisqu'il survient quelques heures après la victoire de l'entreprise sur Oracle dans le long conflit sur la copie du code Java entre 2005 et 2008 dans le cadre du développement de son système d'exploitation mobile Android. Lundi, la Cour suprême des États-Unis a rendu son verdict en faveur de Google.

Si des personnes proches du sujet indiquent que les deux événements n'ont rien en commun, et qu'Alphabet devrait continuer à utiliser divers autres systèmes Oracle, la nouvelle a tout de même eu pour effet de faire baisser le coût de l'action de Big Red. Pendant ce temps, les actions de SAP ont augmenté, clôturant en hausse de 4,8 %. Ce changement fait suite à une décision similaire prise par le leader du cloud computing, Amazon, qui, au cours de plusieurs années, a considérablement réduit son utilisation des logiciels Oracle au profit de ses propres services cloud.

En effet, Oracle est en concurrence avec Google pour la vente aux entreprises de ressources en cloud public pour l'hébergement d'applications. Des sources indiquent que pendant des années, Oracle a refusé de certifier son logiciel de base de données de longue date pour permettre son utilisation dans le cloud de Google (GCP - Google Cloud Platform). Cela signifie que les clients n'étaient pas sûrs de pouvoir héberger des bases de données Oracle sur GCP sans enfreindre les règles de licence d'Oracle. « Nous ne sommes pas partenaires de Google, car nous essayons de concurrencer Google », a déclaré le cofondateur d'Oracle Larry Ellison lors d'une réunion avec des analystes en 2018.

Ce manque de certification serait alors devenu un problème pour l'activité cloud de Google, qui cherchait à gagner des marchés auprès de grandes entreprises, dont beaucoup utilisent le logiciel de base de données Oracle. « Par conséquent, Google a commencé à se concentrer davantage sur le déploiement du logiciel de base de données de SAP dans le cloud », a déclaré une personne familière avec l'activité cloud de Google. En 2017, SAP a annoncé un partenariat avec Google pour prendre en charge ses logiciels d'application sur le GCP. Ce partenariat a été affirmé et étendu à plusieurs reprises depuis, notamment par l'ajout d'un centre de données SAP sur l'infrastructure cloud de Google.

En 2020, Google a présenté un moyen d'exécuter la base de données Oracle sur un serveur "bare metal" qui n'inclut pas de technologie de virtualisation. Cette solution manuelle et gérée par le client peut s'avérer nettement plus coûteuse à mettre en place, à exécuter et à maintenir que l'alternative Oracle cloud. « Google Cloud permet activement aux clients d'Oracle d'exécuter leurs charges de travail de base de données Oracle sur Google Cloud via notre solution "bare metal". Mais cela est entièrement distinct de notre décision, en tant qu'entreprise cliente de logiciels financiers, de faire passer nos systèmes financiers d'Oracle à SAP », a déclaré un porte-parole de Google.

De son côté, Ellison fait régulièrement étalage de la façon dont les entreprises acceptent d'utiliser les logiciels et services d'Oracle. En mars, Ellison aurait consacré le tiers des 45 minutes de la conférence téléphonique sur les résultats d'Oracle à parler de l'activité des clients, ajoutant qu'Oracle récupérerait plus de la moitié des clients de SAP. Cette litanie serait une réponse au directeur financier de SAP, Luka Mucic, qui avait déclaré en septembre 2020 qu'il n'avait pas connaissance d'un "remplacement concurrentiel" de SAP par Oracle.

La déclaration du comptable était, à son tour, une réponse à une déclaration d'Ellison lors d'une conférence sur les résultats en mars 2020. Selon cette déclaration, Oracle travaillerait avec 10 des plus gros clients de SAP et prévoirait d'annoncer des accords avec ces entreprises. L'entreprise allemande n'a pas encore officiellement commenté l'histoire, bien que certains cadres de la société aient saisi Twitter avec des quolibets difficiles à interpréter comme autre chose que de la jubilation. « Une décision intelligente ! Vous êtes en bonne compagnie, Google », a déclaré Julia White, directrice du marketing et des solutions de SAP.

Source : Google

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

API Java : Google bat Oracle devant la Cour suprême, qui estime que Google pouvait légalement utiliser des éléments de l'API Java d'Oracle lors de la création d'Android

Google Cloud Platform afficherait désormais de meilleures performances que Microsoft Azure et AWS, selon un rapport de Cockroach Labs

Twitter migre les données de son réseau social vers Google Cloud Platform. Quelles sont les raisons de ce choix ?

Microsoft Azure serait supérieur à Google Cloud Platform et à AWS en termes de performances réseau, d'après un rapport de ThousandEyes

Microsoft Azure domine sur le secteur du cloud public auprès des grandes entreprises, la tendance va continuer sur les trois ans à venir pour le concurrent d'AWS, selon une étude

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/04/2021 à 15:07
Dans la foulée Google développe son propre logiciel financier et dans 10 ans ni SAP ni Oracle n'y auront survécu...
2  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 9:37
Malheureusement changer le logiciel de facturation n'a jamais changé les pertes en profits, et le cloud Google perd beaucoup d'argent. Il est même en train de se faire distancer. Peut-être qu'avec une meilleure volontée de leur part au sujet de certaines violations du droit d'auteur, Oracle aurait pu les faire profiter de son expertise reconnue dans le domaine des bases de données.

2  0