IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les principaux régulateurs chinois interdisent le commerce et l'extraction de cryptomonnaies
Frappant le bitcoin et d'autres cryptomonnaies majeures

Le , par Sandra Coret

29PARTAGES

13  0 
Les régulateurs les plus puissants de Chine ont intensifié la répression du pays contre les cryptomonnaies avec une interdiction générale de toutes les transactions de cryptomonnaies et de l'exploitation minière, frappant le bitcoin et d'autres pièces majeures et faisant pression sur les actions liées à la crypto et à la blockchain.

Dix agences, dont la banque centrale, les régulateurs financiers, des valeurs mobilières et des changes, ont promis de travailler ensemble pour éradiquer l'activité "illégale" des cryptomonnaies, la première fois que les agences basées à Pékin s'unissent pour interdire explicitement toute activité liée aux cryptomonnaies.

En mai, la Chine a interdit aux institutions financières et aux sociétés de paiement de fournir des services liés aux transactions de cryptomonnaies, et a émis des interdictions similaires en 2013 et 2017.

Ces interdictions répétées soulignent la difficulté de combler les lacunes et d'identifier les transactions liées au bitcoin, bien que les banques et les sociétés de paiement affirment qu'elles soutiendront les efforts.

Cette déclaration est la plus détaillée et la plus expansive à ce jour de la part des principaux régulateurs du pays, soulignant la volonté de Pékin d'étouffer le marché crypto chinois.

"Dans l'histoire de la réglementation du marché des cryptomonnaies en Chine, il s'agit du cadre réglementaire le plus direct et le plus complet impliquant le plus grand nombre de ministères", a déclaré Winston Ma, professeur adjoint à la NYU Law School.

Cette décision intervient dans un contexte de répression mondiale des cryptomonnaies, les gouvernements, de l'Asie aux États-Unis, craignant que les monnaies numériques très volatiles gérées par des particuliers ne compromettent leur contrôle des systèmes financiers et monétaires, n'augmentent le risque systémique, ne favorisent la criminalité financière et ne nuisent aux investisseurs.

Ils craignent également que le "minage", le processus informatique à forte intensité énergétique par lequel le bitcoin et d'autres jetons sont créés, ne nuise aux objectifs environnementaux mondiaux.

Les agences gouvernementales chinoises ont exprimé à plusieurs reprises leur crainte que la spéculation sur les cryptomonnaies ne perturbe l'ordre économique et financier du pays, l'une des principales priorités de Pékin.

Selon les analystes, la Chine considère également les cryptomonnaies comme une menace pour son yuan numérique souverain, qui est à un stade pilote avancé.

"Cette fois, il a été dit très clairement que la Chine ne soutiendra pas le développement du marché des cryptomonnaies, car cela va à l'encontre de ses politiques de renforcement du contrôle des capitaux", a déclaré George Zarya, PDG de la bourse de cryptomonnaies Bequant à Londres.

Le bitcoin a chuté de près de 5 % ce vendredi après la promesse de la banque centrale chinoise de réprimer le commerce des cryptomonnaies

Le bitcoin a chuté de près de 5 % ce vendredi après que la banque centrale de Chine a déclaré qu'elle allait sévir contre le commerce des cryptomonnaies, en interdisant aux bourses étrangères de fournir des services aux investisseurs du continent.

La plus grande cryptomonnaie était en baisse de 4,6 % à 42 874 $, et les petites pièces qui s'échangent généralement en tandem avec le bitcoin ont également chuté. L'Ether a chuté de plus de 8 %, tandis que le XRP a glissé de 7 %.

La People's Bank of China (PBOC) a également déclaré qu'elle interdirait aux institutions financières, aux sociétés de paiement et aux entreprises Internet de faciliter les échanges de cryptomonnaies, et qu'elle renforcerait la surveillance des risques liés à ces activités.

"Les marchés des cryptomonnaies sont dans un état extrêmement fragile dans l'ensemble, et ces sortes de baisses en témoignent ; il y a un certain degré de panique dans l'air", a déclaré Joseph Edwards, responsable de la recherche chez le courtier en cryptomonnaies Enigma Securities.

"La crypto continue d'exister dans une zone grise de légalité à tous les niveaux en Chine".

La décision a également frappé les actions liées aux cryptomonnaies et à la blockchain, bien qu'elles aient récupéré une partie de ces baisses dans les échanges matinaux aux États-Unis.

Les mineurs cotés aux États-Unis, Riot Blockchain (RIOT.O), Marathon Digital (MARA.O) et Bit Digital (BTBT.O), ont perdu entre 2,5 % et 5 %, tandis que la bourse de cryptomonnaies de San Francisco, Coinbase Global (COIN.O), a perdu un peu plus de 1 %.

Malgré le choc initial, certains analystes ont déclaré qu'ils ne s'attendaient pas à ce que la répression porte atteinte aux prix mondiaux des cryptoactifs à long terme, car les entreprises du monde entier continuent d'adopter les produits et services cryptographiques.

Plus tôt cette année, les autorités chinoises ont déclaré qu'elles allaient réprimer l'exploitation minière des cryptomonnaies, ce qui a provoqué une vente massive de bitcoins et d'autres pièces.


Ordre financier et social

La People's Bank of China a déclaré que les cryptomonnaies ne devaient pas circuler et que les bourses étrangères ne pouvaient pas fournir de services aux investisseurs du continent.

Le gouvernement va "réprimer résolument la spéculation sur les monnaies virtuelles, ainsi que les activités financières et les comportements répréhensibles qui y sont liés, afin de préserver les biens des personnes et de maintenir l'ordre économique, financier et social", a déclaré la PBOC.

Le cabinet chinois a promis en mai de sévir contre l'extraction et le commerce de bitcoins dans le cadre d'un effort plus large visant à atténuer les risques financiers, sans donner de détails. Cette menace a fait chuter les cryptomonnaies, le bitcoin seul ayant perdu 30 % de sa valeur en une journée. La nouvelle de vendredi a anéanti les espoirs de nombreux acteurs du secteur, qui pensaient que la répression de mai serait de courte durée.

"C'est la manifestation de l'annonce de la répression de l'extraction et du commerce de cryptomonnaies... en mai dernier", a déclaré M. Ma.

La décision a également frappé les actions liées aux cryptomonnaies et à la blockchain, bien qu'elles aient récupéré une partie de ces baisses dans les échanges matinaux aux États-Unis.

Les mineurs cotés aux États-Unis, Riot Blockchain, Marathon Digital et Bit Digital, ont perdu entre 2,5 % et 5 %, tandis que la bourse de cryptomonnaies de San Francisco, Coinbase Global, a perdu un peu plus de 1 %.

Malgré le choc initial, certains analystes ont déclaré qu'ils ne s'attendaient pas à ce que la répression porte atteinte aux prix mondiaux des cryptoactifs à long terme, car les entreprises du monde entier continuent d'adopter les produits et services cryptographiques.

L'exposition des principales bourses de cryptomonnaies à la Chine n'était toutefois pas immédiatement claire. Binance, la plus grande du monde, est bloquée en Chine depuis 2017, a indiqué un porte-parole. Un porte-parole de Coinbase a refusé de faire des commentaires.

Le gouvernement chinois a également lutté par le passé pour empêcher les internautes d'échapper à ses contrôles. "Les actions de la Chine n'ont pas trop freiné la hausse de la crypto par le passé, je ne serais donc pas surpris de la voir rebondir une fois de plus", a écrit Craig Erlam, analyste chez le courtier en devises OANDA.

Répression de l'exploitation minière

Le bitcoin et d'autres cryptomonnaies sont extraits par des ordinateurs très puissants qui rivalisent pour résoudre des énigmes mathématiques, dans le cadre d'un processus à forte intensité énergétique qui repose souvent sur les combustibles fossiles.

La Commission nationale chinoise du développement et de la réforme a déclaré qu'elle s'efforcerait de couper le soutien financier et l'approvisionnement en électricité des mines. Ces activités contribuent peu à la croissance économique de la Chine, engendrent des risques et entravent les objectifs de neutralité carbone, a-t-elle déclaré.

Avant le mois de mai, l'extraction de devises virtuelles était une activité importante en Chine, où elle représentait plus de la moitié de l'offre mondiale de cryptomonnaies, mais les mineurs se sont déplacés à l'étranger.

"Les perdants dans tout cela sont clairement les Chinois. Ils vont maintenant perdre environ 6 milliards de dollars de revenus miniers annuels, qui iront aux autres régions minières mondiales", a déclaré Christopher Bendiksen, responsable de la recherche chez le gestionnaire d'actifs numériques CoinShares, citant le Kazakhstan, la Russie et les États-Unis.

Source : People's Bank of China

Et vous ?

Que pensez-vous de ces décisions prises par les régulateurs chinois pour interdire toute transaction liée aux cryptomonnaies ?
Quelles en seront les conséquences sur l'économie chinoise, et celle des autres pays ?

Voir aussi :

L'interdiction du bitcoin fait chuter le prix des cartes graphiques de 66 % en Chine, après que la Mongolie intérieure, le Xinjiang et le Sichuan ont mis fin aux opérations minières

La Chine crée sa propre monnaie numérique, une première pour une grande économie, elle permet à Pékin de disposer d'une monnaie qui n'est pas liée au système financier mondial

La Chine expulse plus de la moitié des mineurs de bitcoins du monde, et un grand nombre d'entre eux pourraient migrer vers le Texas

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/09/2021 à 15:20
Tant mieux, trop peu de services se sont développés autour des cryptomonnaies.

J'aimerais aussi pouvoir acheter une carte graphique (AMD RX 6600 XT ) à un prix normal
2  1 
Avatar de mith06
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/09/2021 à 8:46
Voici la liste des site web bloqués en Chine:
https://en.wikipedia.org/wiki/List_o...mainland_China

J'imagine que c'est une bonne chose aussi... #sarcasme
1  0 
Avatar de vaild
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/10/2021 à 11:30
autant pour les crypto je vais pas pleurer, vu la pollution et la pénurie de composants PC que ça a engendré...
autant la restriction supplémentaire sur l'investissement étranger et la méga-douille sauce censure confirme que le gouvernement chinois (et pas les chinois, pas d'amalgame merci) est aujourd'hui le principal opposant (pour ne pas dire ennemi) de l'occident (et en fait de tout le reste de l'Asie en dehors de la Corée du nord (ce qui donne le niveau)), que ce soit diplomatiquement, économiquement, militairement ou idéologiquement.

après j'en vois toujours 2-3 qui réplique sans cesse "ouiiii mais les EU c'est pas bien tout çaaaaa", mais :
1) oui, pas complètement faux et alors ? hors sujet
2) la france est pas spécialement blanche non plus à aucun niveau
3) toujours infiniment moins pire que ce que fais le gouvernement chinois
4) il est avéré depuis quelques mois (et connu depuis quelques années) que le gouvernement chinois paye une quantité invraisemblable de gens pour poster précisément ce genre de commentaire, du coup aucune crédibilité

j'anticipe, j'en ai marre de voir ce genre d'absurdité chaque fois que je critique le gouvernement chinois...
1  2