IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Russie a exigé que 13 entreprises technologiques étrangères, principalement américaines, soient officiellement représentées sur son sol d'ici 2022
Sous peine de restrictions ou d'interdiction

Le , par Sandra Coret

40PARTAGES

4  0 
La demande, formulée par le régulateur national des communications Roskomnadzor, donne peu de détails sur ce que les entreprises doivent faire exactement et vise certaines entreprises qui ont déjà des bureaux en Russie.

Les géants étrangers des médias sociaux comptant plus de 500 000 utilisateurs quotidiens sont obligés d'ouvrir des bureaux en Russie depuis l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi le 1er juillet. La liste publiée lundi nomme les entreprises pour la première fois.

Elle énumère Google, Facebook, Twitter, TikTok et l'application de messagerie Telegram, qui ont tous été condamnés cette année par la Russie à une amende pour ne pas avoir supprimé des contenus qu'elle juge illégaux.

Apple, que la Russie a pris pour cible en raison d'un abus présumé de sa position dominante sur le marché des applications mobiles, figurait également sur la liste.

Aucune de ces entreprises n'a répondu aux demandes de commentaires.

Roskomnadzor a déclaré que les entreprises qui enfreignent la législation pourraient se voir imposer des restrictions en matière de publicité, de collecte de données et de transfert d'argent, voire être purement et simplement interdites.


Contrôle du Kremlin

Cette année, la Russie a pris des mesures pour soutenir et promouvoir son secteur technologique national plutôt que celui de la Silicon Valley, en proposant des taxes sur les services numériques étrangers, des réductions d'impôts pour les entreprises informatiques nationales et en exigeant que les smartphones, ordinateurs et autres appareils achetés en Russie proposent aux utilisateurs des logiciels russes au démarrage.

La campagne a également une dimension politique que les critiques caractérisent comme une tentative des autorités russes d'exercer un contrôle plus strict sur l'internet, ce qui, selon eux, menace d'étouffer la liberté individuelle et d'entreprise.

Ces efforts comprennent des amendes répétées pour des contenus interdits et des demandes de stockage des données des utilisateurs russes sur des serveurs en Russie.

Les autorités se sont également opposées par le passé à ce que les opposants politiques du Kremlin utilisent des plateformes de médias sociaux étrangères pour organiser ce qu'elles considèrent comme des manifestations illégales et pour rendre publiques des enquêtes à connotation politique sur des allégations de corruption.

Manque de transparence et de clarté

Mais le type exact de représentation que les entreprises doivent avoir en Russie n'est pas clair, a déclaré Karen Kazaryan, responsable du cabinet d'analyse Internet Research Institute.

"Il n'y a aucune explication dans la loi, aucune clarification quant à la forme juridique de la représentation de l'organisation", a déclaré Kazaryan.

En plus d'avoir une représentation en Russie, les entreprises doivent ouvrir un compte sur le site Web du régulateur et disposer d'un formulaire de commentaires pour interagir avec les utilisateurs russes, a déclaré Roskomnadzor.

"Les entités étrangères sont tenues de limiter l'accès aux informations qui violent la législation russe", a déclaré Roskomnadzor, sans donner plus de détails.

Source : Régulateur national des communications russes Roskomnadzor

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
À votre avis, ces mesures vont-elles contribuer à diminuer l'influence des grandes entreprises technologiques américaines ?

Voir aussi :

La Russie envisage de bloquer l'accès aux réseaux sociaux qui sont discriminatoires à l'égard des médias d'État, elle prolonge jusqu'au 15 mai le ralentissement punitif imposé à Twitter

La Russie est « prête » à se déconnecter de l'Internet mondial, selon l'ex-président Medvedev, même s'il n'y a pour l'instant aucune raison de le faire

Apple écope d'une amende de 10 millions d'euros pour avoir abusé de sa position dominante sur le marché des applications mobiles en Russie

Les législateurs russes votent pour obliger les géants américains de la technologie à ouvrir des bureaux locaux, le pays continue ses efforts visant à créer un Internet souverain

La Russie teste avec succès son Internet souverain, une alternative nationale à l'Internet mondial, d'après une annonce de son gouvernement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Hubert fils
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 24/11/2021 à 11:08
Vrai
1  0