IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Italie inflige une amende record de 1,3 milliard de dollars à Amazon pour abus de position dominante sur le marché
L'une des plus lourdes sanctions imposées à un géant américain en Europe

Le , par Sandra Coret

85PARTAGES

6  0 
L'autorité antitrust italienne a déclaré jeudi qu'elle avait infligé une amende de 1,13 milliard d'euros (1,28 milliard de dollars) à Amazon pour abus de position dominante sur le marché, l'une des plus lourdes sanctions imposées à un géant américain de la technologie en Europe.

Amazon a déclaré qu'elle était "en profond désaccord" avec la décision du régulateur italien et qu'elle ferait appel.

Les géants de la technologie font l'objet d'une surveillance accrue de la part des autorités réglementaires mondiales à la suite d'une série de scandales liés à la protection de la vie privée et à la désinformation, ainsi que de plaintes de certaines entreprises selon lesquelles ils abusent de leur pouvoir de marché.

Outre Amazon, Google, Facebook, Apple, et Microsoft ont fait l'objet d'un examen approfondi en Europe.

L'organisme de surveillance italien a déclaré dans un communiqué qu'Amazon avait tiré parti de sa position dominante sur le marché italien des services d'intermédiation sur les places de marché pour favoriser l'adoption de son propre service logistique - Fulfilment by Amazon (FBA) - par les vendeurs actifs sur Amazon.it.

Selon l'autorité, Amazon a lié à l'utilisation de FBA l'accès à un ensemble d'avantages exclusifs, dont le label Prime, qui contribuent à accroître la visibilité et à stimuler les ventes sur Amazon.it.

Les vendeurs inscrits au service FBA peuvent apposer sur leurs marchandises le label Prime fulfillment et participer aux événements organisés par Amazon, tels que les ventes du Black Friday, du Prime Day et du Cyber Monday.

"Amazon empêche les vendeurs tiers d'associer le label Prime à des offres qui ne sont pas gérées avec FBA", précise-t-elle.

Le label Prime permet de vendre plus facilement aux plus de 7 millions de consommateurs les plus fidèles et les plus dépensiers membres du programme de fidélité d'Amazon.

"L'enquête a permis d'établir qu'il s'agit de fonctions de la plateforme Amazon.it qui sont cruciales pour le succès des vendeurs et pour l'augmentation de leurs ventes", a déclaré l'Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato ou AGCM, dans un communiqué.

"Ce faisant, Amazon a porté préjudice aux opérateurs logistiques de commerce électronique concurrents en les empêchant de se proposer aux vendeurs en ligne comme prestataires de services d'une qualité comparable à celle de l'exécution d'Amazon. Ces comportements ont ainsi creusé l'écart entre le pouvoir d'Amazon et celui de la concurrence également dans le secteur de la livraison de commandes en ligne."

Le mois dernier, Amazon et Apple ont tous deux été condamnés par les autorités antitrust italiennes à une amende pour avoir prétendument conspiré afin de limiter l'offre de produits Apple et Beats. Mais cette amende ne s'élevait qu'à 77 millions de dollars (69 millions d'euros) pour Amazon. Les deux sociétés contestent actuellement l'affaire.


L'autorité antitrust a également indiqué qu'elle imposerait des mesures correctives qui seront soumises à l'examen d'un mandataire chargé de la surveillance.

Amazon a déclaré que FBA "est un service totalement optionnel" et que la majorité des vendeurs tiers sur Amazon ne l'utilisent pas.

"Lorsque les vendeurs choisissent le FBA, ils le font parce qu'il est efficace, pratique et compétitif en termes de prix", a déclaré le groupe américain dans un communiqué.

"L'amende et les mesures correctives proposées sont injustifiées et disproportionnées", a-t-il ajouté.

La Commission européenne a indiqué avoir coopéré étroitement avec l'autorité italienne de la concurrence sur cette affaire, dans le cadre du Réseau européen de la concurrence, afin de garantir la cohérence avec ses deux propres enquêtes en cours sur les pratiques commerciales d'Amazon.

La première a été ouverte en juillet 2019 pour déterminer si l'utilisation par Amazon des données sensibles des détaillants indépendants qui vendent sur sa place de marché était contraire aux règles de concurrence de l'UE.

La seconde, ouverte fin 2020, s'est concentrée sur le traitement préférentiel éventuel des propres offres de vente au détail d'Amazon et de celles des vendeurs de la place de marché qui utilisent les services de logistique et de livraison d'Amazon.

Selon l'ACGM, le montant de l'amende reflète la gravité de la stratégie d'Amazon et sa durée sur de nombreuses années. Outre le paiement de l'amende, Amazon doit modifier ses pratiques commerciales en Italie, en accordant à tous les vendeurs tiers présents sur sa plateforme les mêmes "privilèges de vente et de visibilité", qu'ils utilisent ou non Fulfillment by Amazon. Amazon a un an pour se conformer à ces décisions - à moins, bien sûr, qu'elle n'obtienne gain de cause en appel.

Source : L'autorité antitrust italienne

Et vous :

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Protection des données : Amazon se voit infliger une amende record de 746 millions d'euros au Luxembourg, une condamnation face à laquelle la société compte se "défendre vigoureusement"

Amazon pourrait se voir infliger une amende de 425 millions de dollars par l'UE pour atteinte à la vie privée, en vertu du règlement général sur la protection des données (RGPD)

Amazon fait pression contre de nouvelles lois qui l'obligeraient à enquêter de manière plus approfondie sur l'identité des vendeurs tiers, et à partager leurs coordonnées avec les clients

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jules34
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/12/2021 à 15:14
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
L'Italie inflige une amende record de 1,3 milliard de dollars à Amazon pour abus de position dominante sur le marché, l'une des plus lourdes sanctions imposées à un géant américain de la technologie en Europe.

L'autorité antitrust italienne a déclaré jeudi qu'elle avait infligé une amende de 1,13 milliard d'euros (1,28 milliard de dollars) à Amazon pour abus de position dominante sur le marché, l'une des plus lourdes sanctions imposées à un géant américain de la technologie en Europe.

Amazon a déclaré qu'elle était "en profond désaccord" avec la décision du régulateur italien et qu'elle ferait appel.

Qu'en pensez-vous ?

Amazon est en profond désaccord car l'Europe est profondément hypocrite.

Elle laisse chaque pays se dépatouiller avec des boîtes aussi puissante qu'un état et organise, via des traités, leurs toute puissance sur le sol européen et l'impuissance des états. Et quand les problèmes éclatent c'est trop tard.

A titre d'exemple : le Traité de la Charte de l’Énergie (TCE) qui a été créé en 1994 et est juridiquement contraignant. Il compte 56 membres dont l’Union européenne, ainsi que tous ses pays membres (si ce n’est l’Italie). Le but initial de cet accord de coopération était de protéger les investissements étrangers, dans un contexte post-Guerre Froide.

En protégeant les investissements dans les énergies fossiles comme le charbon, le pétrole ou le gaz fossile, la Charte démontre qu’elle est complètement obsolète aux défis de la transition et représente un réel frein face à l’urgence climatique.

Toute entreprise énergétique qui considère qu’un des pays signataires a une politique contraire à ses propres investissements peut donc porter plainte, et obtenir une réparation financière. L’exemple le plus important fut celui de l’entreprise Yukos obtenant 50 milliards d’euros de compensation contre la Russie. Ou de l'Allemagne qui en voulant sortir du nucléaire s'est aussi faîtes condamner... En gros pour nous à la télé c'est énérgie verte à toute les sauces mais dans l'arrière cuisine c'est comme avant en pire puisque les états ne peuvent même plus s'opposer à des projets destructeurs (et que le bitcoin la dedans est une goutte d'eau)...

En gros on vote, on respecte, mais pas les autres, ils ont d'autres lois...

Vous allez dire je divague, mais non l'Italie est justement un bon exemple des possibilités qu'offre l'europe :

1. Mac do veut venir ? Ok mais pas d'import, que du made in italia,
2. C'est quoi ce traité de m**** ? On signe pas !
3. Amazon ? REND L'ARGENT !!

MERCI L'ITALIE !!!

Pour infos ça fait maintenant plus de deux ans que la commission européenne se demande si Amazon est en abus de position dominante, ils ont bien une piste mais pas de preuve...
Désolant...
1  0