IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le bitcoin a plongé sous les 20 000 dollars samedi
Poursuivant une baisse qui l'a fait chuter de près de 60 % par rapport à son plus haut de l'année

Le , par Sandra Coret

20PARTAGES

6  1 
Le bitcoin, la cryptomonnaie la plus importante et la plus connue au monde, était en baisse de 1,5 % à 19 946 dollars samedi, soit 298 dollars de moins que lors de sa précédente clôture.

Il est en baisse de 58,7 % par rapport au sommet de l'année de 48 234 $ atteint le 28 mars.

L'Ether , la pièce liée au réseau blockchain ethereum, a quant à elle baissé de 2,76 % à 1 467,2 dollars, perdant 41,60 dollars par rapport à sa précédente clôture.

La chute du bitcoin intervient après une faible journée de vendredi pour la monnaie, qui a chuté en même temps que Wall Street, les trois indices de référence ayant terminé en baisse de plus de 3 %.

La faiblesse des actifs à risque est survenue après que le chef de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a mis en garde contre l'attente d'une fin rapide de son resserrement des taux. Les actions de la Fed sur les taux d'intérêt ont poussé certains investisseurs à prévoir plus de peine pour les actions.

"Le bitcoin a plongé sous les 20 000, car les investisseurs s'attendent à ce qu'un week-end plein de pessimisme en provenance de Jackson Hole tire le sentiment vers le bas", a déclaré samedi Edward Moya, analyste de marché principal chez OANDA.

"Les banquiers centraux européens et asiatiques seront probablement beaucoup plus pessimistes que le président de la Fed, Powell, ce qui fait que de nombreux traders se préparent à une ouverture faible dimanche soir", a-t-il ajouté.

Le bitcoin est passé pour la dernière fois sous la barre des 20 000 dollars à la mi-juillet.


Source : TradingView

Et vous ?

Quelle est votre opinion sur cette nouvelle chute du bitcoin ?

Voir aussi :

Le minage de bitcoins devient non rentable, car le prix du bitcoin est tombé au niveau du coût moyen du minage, ce qui pourrait provoquer de grands changements sur le marché

Les marchés des cryptomonnaies ont perdu 200 milliards de dollars, le bitcoin a baissé de 50 % depuis novembre, pour atteindre son plus bas niveau depuis 10 mois

Bitcoin tombe en dessous de 20 000 $ pour la première fois depuis 2020 après avoir atteint un sommet de 69 000 $ en novembre, une aubaine pour la vente des GPU dont les prix continuent de chuter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 06/09/2022 à 9:24
La plateforme chinoise de minage Poolin suspend les retraits Bitcoin et Ether, invoquant des « problèmes de liquidité »
en raison des récentes demandes croissantes de retraits

Poolin, l'un des plus grands pools miniers Bitcoin par taux de hachage, a annoncé qu'il avait temporairement suspendu les retraits Bitcoin et Ether de son service de portefeuille en raison de « problèmes de liquidité ».

Dans une annonce de lundi, Poolin a déclaré que son service de portefeuille était « confronté à des problèmes de liquidité en raison des récentes demandes croissantes de retraits » et prévoyait d'arrêter temporairement les paiements de Bitcoin (BTC) et d'Ether (ETH). Dans sa chaîne Telegram, le support de Poolin a déclaré aux utilisateurs qu'il était « difficile de donner une date précise » à laquelle il reprendrait le service normal, mais a laissé entendre que cela pourrait être une question de jours, tandis que la page d'aide indiquait, « le temps et les plans de reprise seront publiés dans les 2 semaines ».

« Soyez assuré que tous les actifs des utilisateurs sont en sécurité et que la valeur nette de l'entreprise est positive », a déclaré Poolin. « Nous ferons une capture des soldes BTC et ETH restants sur le pool le 6 septembre pour déterminer les soldes. Les jetons extraits quotidiennement après le 6 septembre seront normalement payés par jour. Les autres jetons ne sont pas affectés ».

Lancé en 2017, Poolin est un pool minier basé en Chine qui opère sous Blockin. Selon les données de BTC.com, la société était responsable d'environ 10,8 % des blocs BTC minés au cours des 12 derniers mois, devenant le quatrième pool minier derrière Foundry USA, AntPool et F2Pool.


Répartition du pool de minage Bitcoin basée sur les blocs minés

Le pool minier a été le dernier dans l'espace crypto à annoncer qu'il arrêterait les retraits au milieu d'un marché baissier. De nombreux échanges, dont Coinbase et FTX, ont déclaré qu'ils suspendraient temporairement les retraits d'ETH pendant la transition de la blockchain Ethereum vers la preuve de participation, qui devrait avoir lieu entre le 10 et le 20 septembre.

Le passage au Proof-of-Stake et la décision des plateformes crypto

Alors que les développeurs d'Ethereum n'avaient promis aucun temps d'arrêt pendant The Merge, l'une des mises à niveau les plus attendues d'Ethereum, les membres de la communauté crypto ont décidé de prendre des mesures proactives pour assurer la sécurité des fonds des investisseurs. Dans cet effort, l'échange crypto FTX a annoncé l'arrêt des transactions Ether (ETH) sur les blockchain secondaires jusqu'à la fin de la mise à niveau de septembre.

Peu de temps après l'annonce, FTX a supprimé le tweet tandis que le PDG Sam Bankman-Fried a précisé que « le commerce des ETH restera en vigueur grâce à Merge ».

Pour mémoire, jusqu'à présent, la blockchain d'Ethereum était sécurisée par une méthode appelée proof-of-work, qui consomme plus d'électricité que la Belgique entière. Ce mois-ci, le passage à une nouvelle méthode appelée proof-of-stake devrait permettre de diviser par 1 000 la consommation d'énergie d'Ethereum. Ce changement, qui serait le plus important de ses sept années d'existence, chez Ethereum devrait se dérouler dans quelques jours. Le processus de transition en trois phases a commencé le 1er décembre 2020, avec le lancement de la chaîne Beacon. La phase 0 du processus a marqué le début de la transition PoS, lorsque les validateurs ont commencé à jalonner leur ETH pour la première fois. Cependant, la phase 0 n'a pas eu d'impact sur le réseau principal d'Ethereum.

Selon des sources proches du dossier, The Merge (littéralement la fusion) d'Ethereum vers proof-of-stake est prévue pour la troisième semaine de septembre, éliminant ainsi le minage proof-of-work. Les experts s'expriment sur l'impact que cela aura sur les pools miniers et les mineurs. L'enjeu est de taille. Une transition bâclée pourrait signifier le chaos pour les nombreux projets crypto construits sur Ethereum. Une transition en douceur serait l'aboutissement d'années de planification minutieuse par les principaux développeurs d'Ethereum. Au cours de l'année dernière, les développeurs ont repoussé à plusieurs reprises la date de la « fusion » pour se donner plus de temps pour se préparer. Ils ont effectué une dernière répétition générale le 10 août, ouvrant ainsi la voie à une transition à la mi-septembre.

La conséquence la plus immédiate d'une fusion réussie sera de mettre au chômage les mineurs d'Ethereum dans le monde. Au cours des sept dernières années, des milliers de personnes ont acheté des cartes graphiques haut de gamme pour contribuer à la maintenance de la blockchain Ethereum - et pour gagner de l'éther nouvellement créé dans le processus. Le nouveau système de mise à jour de la blockchain Ethereum ne nécessite pas le même type de matériel lourd ni l'énorme facture d'électricité qui l'accompagne. Le prix des cartes graphiques d'occasion pourrait donc continuer à baisser à mesure que les mineurs d'Ethereum quittent le secteur.

Mais le passage à la preuve d'enjeu est bien plus qu'une simple mesure d'économie d'énergie : il s'agit d'une refonte majeure du réseau Ethereum. Le fondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin, estime que The Merge posera les bases d'une série de mises à niveau futures qui permettront au réseau de gérer un volume de transactions beaucoup plus important dans les années à venir. Mais ses détracteurs s'inquiètent du fait que le nouveau système pourrait entraîner une centralisation excessive du réseau Ethereum et le rendre vulnérable à la réglementation gouvernementale.

La suspension des dépôts et des retraits pour Ethereum sur diverses chaînes de blocs a été désignée pour commencer à des moments différents, mais reste sujette à changement en fonction des complications anticipées.


Calendrier officiel de FTX pour l'arrêt des dépôts et des retraits d'ETH

FTX a également souligné que l'échange crypto n'est pas responsable des pertes en cas de fortes fluctuations de prix, ajoutant « qu'il est de votre responsabilité de comprendre les implications de cette annonce».

Clarifiant l'une des plus grandes idées fausses liées à The Merge, la Fondation Ethereum a précisé que la prochaine mise à niveau ne réduira pas les frais de gaz. La déclaration officielle se lit comme suit*:

« Les frais de gaz sont un produit de la demande du réseau par rapport à la capacité du réseau. The Merge déconseille l'utilisation de la preuve de travail, passant à la preuve de participation pour un consensus, mais ne modifie pas de manière significative les paramètres qui influencent directement la capacité du réseau ou débit ».

Au lieu de cela, la mise à niveau vise à éliminer purement et simplement le besoin d'un minage à forte intensité énergétique.

Le 16 août, Coinbase a annoncé que tous les retraits et dépôts liés à Ethereum seront en pause pendant toute la procédure de migration de The Merge qui devrait avoir lieu vers le 15 septembre prochain.

La société indique dans son communiqué :

« Pendant The Merge, Coinbase va temporairement mettre en pause Ethereum et les dépôts ainsi que les retraits du token ERC-20 par précaution. Cette légère pause nous permet de vérifier que la transition est complète et opérationnelle dans nos systèmes. Nous ne nous attendons pas à ce que d’autres réseaux ou cryptomonnaies soient impactées, tout comme il ne devrait pas y avoir d’impact sur nos produits centralisés ETH et ERC-20 tokens ».

Coinbase a tenu à rappeler et aussi à rassurer ses clients en précisant qu’aucune autre cryptomonnaie ne devrait être impactée par cette pause dans les transactions de Ethereum. De plus, la plateforme d’échange appelle les investisseurs à la plus haute vigilance. En effet, une telle mise à jour va sûrement tenter de nombreux arnaqueurs qui mettront sans doute en place différentes stratégies comme des attaques de phishing ou même l’exploitation de failles afin de s’attaquer aux cryptos.

La communauté attend depuis fort longtemps The Merge. C’est une mise à jour critique et délicate à mettre en place, c’est pourquoi celle-ci a été repoussée plusieurs fois par le passé. Il n’est pas impossible que les développeurs changent la date, même si elle devrait avoir lieu au courant de ce mois.

Malgré tout, The Merge est inévitable quand bien même tous ne sont pas de cet avis et ne voient pas celle-ci d’un bon œil. C’est un point-clé pour l’avenir de la blockchain Ethereum qui risque d’impacter son fonctionnement, mais aussi son prix sur le long terme.

Source : Poolin

Et vous ?

Que pensez-vous du communiqué de Poolin dans la raison évoquée pour justifier le gel des retraits ? Vous semble-t-elle crédible ? Dans quelle mesure ?

Voir aussi :

La cryptobanque Celsius doit 4,7 Mds $ aux utilisateurs, mais n'a pas d'argent pour les rembourser, tandis que son PDG a vendu pour environ 44 Ms $ de crypto Celsius depuis sa création
L'Ethereum consommera au moins 99 % d'énergie en moins à l'issue du projet The Merge, qui constitue la transition d'Ethereum de Proof-of-Work à Proof-of-Stake
La fusion d'Ethereum est sur le point de mettre tous les mineurs d'ether au chômage, ce changement ambitieux devrait permettre de diviser par 1 000 la consommation d'énergie
Le marché des cryptomonnaies plonge sous la barre des 1000 Mds $ tandis que la cryptobanque Celsius Network gel les retraits, il valait plus de 3000 Mds $ à la même période l'année dernière
16  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 25/09/2022 à 13:09
Compute North, le fournisseur d’infrastructures de minage de crypto, s'est déclaré en faillite. L'entreprise doit jusqu'à 500 millions de dollars,
à au moins 200 créanciers

Compute North, le fournisseur d’infrastructures de minage de cryptomonnaie basé à Eden Prairie, a déposé jeudi un dossier de faillite en vertu du chapitre 11 devant un tribunal du Texas.

Dans un dossier déposé auprès du tribunal américain des faillites du district sud du Texas, la société a indiqué qu’elle devait jusqu’à 500 millions de dollars à au moins 200 créanciers. Compute North, qui a annoncé avoir levé plus de 385 millions de dollars de fonds plus tôt cette année, attribue la responsabilité à la chute des prix des cryptomonnaies et à d’autres « conditions défavorables de marché ».

Dans une déclaration au tribunal, le directeur financier Barry Coulby a déclaré « qu'une confluence d’événements a créé une crise de liquidité qui a gravement entravé la capacité de Compute North à achever le développement de plusieurs nouvelles installations ».


Les dépôts en vertu du chapitre 11 permettent à une entreprise de continuer à fonctionner pendant qu'elle élabore un plan de remboursement des créanciers. La société a déposé son bilan pour stabiliser ses activités pendant qu'elle se restructure sous la protection des tribunaux, a déclaré Kristyan Mjolsnes, responsable du marketing et de la durabilité de Compute North.

Compute North a débuté en 2017 dans les opérations de cryptominage, se diversifiant dans des services de colocation qui fournissaient une alimentation à faible coût pour les centres de données, selon le site Web de la société. En avril, la société a inauguré une installation de coimplantation de 300 mégawatts à Granbury, au Texas.

Compute North a annoncé en février une collecte de fonds de 385 millions de dollars, consistant en un tour de table de série C de 85 millions de dollars et un financement par emprunt de 300 millions de dollars. Mais il est tombé en faillite alors que les mineurs luttent pour survivre dans un contexte de la chute des prix du bitcoin, de la hausse des coûts de l'électricité et des difficultés record dans le minage du bitcoin. Le dépôt est susceptible d'avoir des implications négatives pour l'industrie. Compute North est l'un des plus grands fournisseurs de centres de données pour les mineurs et a conclu plusieurs accords avec d'autres grandes sociétés de minage.

« Les prix des cryptomonnaies se sont effondrés – les prix du bitcoin ont récemment atteint des creux qui étaient de près de 75% inférieurs à leurs sommets historiques à la fin de 2021 – tandis que les tarifs facturés pour l’électricité nécessaire au minage de bitcoin ont essentiellement doublé au cours de l’année dernière », a expliqué le directeur financier Barry Coulby.

Le PDG Dave Perrill a démissionné plus tôt ce mois-ci, mais continuera de siéger au conseil d'administration. Drake Harvey, qui a été directeur de l'exploitation au cours de la dernière année, a pris le rôle de président de Compute North. Compute North possède quatre installations aux États-Unis – deux au Texas et une dans le Dakota du Sud et le Nebraska, selon son site Web.

Certains des partenaires de la société incluent Marathon Digital, où Compute North a mis en ligne 40 mégawatts (MW) d'une installation éolienne de 280 MW dans son comté d'Upton, dans l'ouest du Texas. La société de services d'hébergement et de courtage d'exploitation de minage Bitcoin Compass Mining a également déclaré récemment qu'elle travaillerait avec Compute North sur un partenariat d'hébergement de 75 MW pour son centre de données de Granbury, au Texas. Compass a déclaré dans un tweet qu'il examinait les demandes de mise en faillite et Compute North a informé la société que le dépôt ne devrait pas perturber les opérations de minage.


« La société a engagé une procédure volontaire en vertu du chapitre 11 pour lui donner la possibilité de stabiliser ses activités et de mettre en œuvre un processus de restructuration complet qui nous permettra de continuer à servir nos clients et partenaires et de réaliser les investissements nécessaires pour atteindre nos objectifs stratégiques », a expliqué un porte-parole de la société.

Le PDG Dave Perrill a démissionné plus tôt ce mois-ci mais, continuera de siéger au conseil d'administration, a ajouté le porte-parole. Drake Harvey, qui a été directeur de l'exploitation au cours de la dernière année, a pris le rôle de président de Compute North, a déclaré le porte-parole.

Marathon a également tweeté que les dépôts de protection contre la faillite n'affecteront pas ses opérations actuelles de minage et qu'il est en communication avec Compute North.


Pendant ce temps, le cryptomineur Hive Blockchain (HIVE) a également conclu un accord avec Compute North le 7 mars, pour une capacité minière de 100 MW.

Cependant, Hive a décidé de se retirer de l'accord avec Compute North, après avoir constaté un risque de coûts d'électricité plus élevés au Texas, a déclaré le président et chef de l'exploitation, Aydin Kilic. « En faisant notre diligence raisonnable sur l'écosystème de minage au Texas, nous avons vu le risque d'augmentation des coûts de l'électricité ainsi que les retards dans la mise sous tension de nouveaux projets en raison du nouveau processus d'approbation requis par ERCOT », a déclaré Kilic. « Alors que HIVE s'est rendu au Texas à de nombreuses reprises cette année pour explorer le développement commercial, y compris pour effectuer une diligence technique en visitant un site de centre de données de niveau 0 de Compute North, aucun accord définitif n'a été conclu et HIVE opère actuellement au Canada, en Suède et en Islande », a-t-il ajouté.

Parmi les autres accords signés par Compute North, citons Atlas Mining, basé à Singapour, le chinois Crypto Miner The9, le mineur de bitcoins BitNile Holdings (NILE), Bit Digital (BTBT) et Sphere 3D (ANY).

Ce n'est pas la première structure dans l'univers des crypto à se déclarer en faillite cette année

En juillet, Celsius, la cryptobanque qui avait interrompu tous les retraits un mois avant, a déposé son bilan au titre du chapitre 11, laissant les utilisateurs se demander s'ils reverront un jour l'argent qu'ils ont investi dans la cryptobanque. Malheureusement pour l'utilisateur moyen, il devra faire la queue avec les autres créanciers de l'entreprise, ce qui a été rendu explicite dans les conditions de service incroyablement louches de la plateforme.

Quelles que soient les «récompenses» accumulées au cours du mois avant sa déclaration en faillite, c'est de l'argent imaginaire à ce stade, car les clients de Celsius auront probablement du mal à voir leur argent régulier revenir, sans parler des supposés « intérêts » gagnés. Celsius, pour sa part, essaie toujours de faire bonne figure à propos de tout cela, même en cas de faillite.

« Ces cas du chapitre 11 offrent à la société la meilleure opportunité de stabiliser l'entreprise, de réaliser une transaction de restructuration complète qui maximise la valeur pour toutes les parties prenantes et d'émerger du chapitre 11 positionné pour réussir dans l'industrie de la cryptomonnaie », a déclaré Celsius dans un e-mail aux utilisateurs.

« Nous nous excusons que la communication avec nos équipes et notre communauté ait été très limitée au cours des dernières semaines, et nous sommes impatients de pouvoir offrir une plus grande transparence avec tout le monde grâce à notre réorganisation, qui encourage le dialogue avec toutes les parties prenantes », a poursuivi Celsius.

Le jeton Celsius a perdu 79% de sa valeur au cours des six mois précédents sa déclaration en faillite, bien que des utilisateurs désespérés aient passé le mois de juin à essayer de faire une « pression des shorts » (short squeeze en anglais une séquence de marché ou un événement inattendu qui contraint des courtiers ayant vendu à découvert à racheter leurs positions dans l’urgence, alimentant ainsi une forte hausse des cours) en achetant autant de crypto Celsius que possible dans l'espoir de gonfler le prix. Cet effort n'a pas porté ses fruits puisqu'il a surtout servi à donner essentiellement plus d'argent aux personnes qui ont créé le problème en premier lieu.

Celsius a acheté une grande quantité de son propre jeton depuis juillet 2019 - environ 350 millions de dollars, selon le Financial Times - mais les fondateurs de la société vendaient énormément ces dernières années. Le cofondateur et PDG de Celsius, Alex Mashinsky, aurait réalisé des ventes particulièrement importantes, bien qu'il ait juré publiquement que les dirigeants de Celsius n'avaient pas vendu de jeton.

Sur la base des données publiques de la blockchain, il est estimé que Mashinsky a vendu pour environ 44 millions de dollars de crypto Celsius au fil des ans, selon le Financial Times.

Celsius a publié une vidéo sur YouTube expliquant ce qu'il fait en demandant la protection contre la faillite et a même donné une perspective plutôt rose en notant toutes les autres entreprises qui ont déposé le bilan et qui s'en sortent très bien. Et, oui, des entreprises comme General Motors et Marvel ont déposé leur bilan et ont rebondi, mais ces entreprises produisent en fait quelque chose. En tant que plateforme de cryptotrading, Celsius n'a pas créé de produit. Il a pris de l'argent aux clients et a conservé leur argent de monopole numérique pour eux. Ensuite, le marché de la crypto a chuté et cet argent de monopole numérique valait beaucoup moins. Dans certains cas, les jetons sont devenus totalement sans valeur.


Celsius répertorie 5,5 milliards de dollars de dettes dans son dossier de mise en faillite, dont 4,7 milliards de dollars sont dus aux utilisateurs de Celsius. Le problème est que Celsius ne répertorie que 4,3 milliards de dollars d'actifs, dont beaucoup sont illiquides, et cela en supposant même que ceux-ci ont été calculés correctement. Une grande partie des avoirs de Celsius se trouve dans son propre jeton cryptographique, également connu sous le nom de Celsius, qui a piqué du nez au cours de la dernière année. Et environ 1 milliard de dollars d'actifs sont immobilisés dans le centre de minage de bitcoins de la société.

« Une partie de la crypto de Celsius est liée à des activités de déploiement de crypto à long terme et illiquides; certains des actifs crypto de Celsius ont été prêtés à des tiers ; et certains des actifs crypto de Celsius ont été promis à l'appui d'emprunts ou vendus pour générer des liquidités utilisées pour acquérir de l'équipement de minage de Bitcoin et l'activité de stockage GK8 », indique le dossier.

« En raison de la variété des stratégies de déploiement d'actifs dans lesquelles la société s'est engagée, y compris les conditions et la durée pendant lesquelles ces stratégies "verrouillent" les actifs, et en raison de la baisse de la valeur des actifs numériques, Celsius n'a pas été en mesure à la fois de répondre aux retraits des utilisateurs et de fournir garantie supplémentaire pour soutenir ses obligations », poursuit le dossier.

Le minage de GPU n'est plus rentable après le passage d'Ethereum au mécanisme Proof-of-stake

La blockchain Ethereum a réussi la transition très attendue de type proof-of-work (PoW) à proof-of-stake (PoS). La conséquence la plus immédiate d'une fusion : la mise au chômage des mineurs d'Ethereum dans le monde, le minage n'étant plus rentable. Au cours des sept dernières années, des milliers de personnes ont acheté des cartes graphiques haut de gamme pour contribuer à la maintenance de la blockchain Ethereum - et pour gagner de l'éther nouvellement créé dans le processus. Le nouveau système de mise à jour de la blockchain Ethereum ne nécessite pas le même type de matériel lourd ni l'énorme facture d'électricité qui l'accompagne. Le prix des cartes graphiques d'occasion pourrait donc continuer à baisser à mesure que les mineurs d'Ethereum quittent le secteur.

Source : dépôt de bilan Compute North

Voir aussi :

Le PDG d'une plateforme crypto, à l'origine d'une escroquerie de 2,5 milliards de dollars, est arrêté et risque 40 564 ans de prison. Des membres de sa famille sont déjà sous les verrous
Poolin, la quatrième plus grosse plateforme de minage, suspend les retraits Bitcoin et Ether, invoquant des « problèmes de liquidité » en raison des récentes demandes croissantes de retraits
13  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 10:35
Beaucoup de blabla pour ne pas expliquer ce qui est d'une simplicité "biblique"...

Quand une bonne vieille banque du monde passé dit à ses clients "vous ne pouvez plus retirer de l'argent de votre compte", cela veut tout simplement dire que l'argent confié à la banque n'existe plus! Volé, perdu, "investi" dans des opérations financières foireuses!

Est-ce que les cryptomonnaies, cette monnaie du futur, fonctionneraient différemment?
7  2 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 12:14
Ce qui est marrant c'est que l'incapacité de retirer l'argent sous forme de cash en cas de ruée au guichet est un argument que les défenseurs du bitcoin ressortent régulièrement pour justifier que les cryptomonnaies sont supérieures. La pratique montre qu'il n'en est rien.
7  2 
Avatar de Rolllmops
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/08/2022 à 15:39
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Quelle est votre opinion sur cette nouvelle chute du bitcoin ?
Mouhahahahahahaha !
4  0 
Avatar de web bea
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 09/09/2022 à 10:50
Ce qui est marrant c'est que l'incapacité de retirer l'argent sous forme de cash en cas de ruée au guichet est un argument que les défenseurs du bitcoin ressortent régulièrement pour justifier que les cryptomonnaies sont supérieures. La pratique montre qu'il n'en est rien.
Sauf que Poolin n'est pas l'équivalent d'une banque mais plutôt l'équivalent d'une... mine. De même que les salariés d'une mine de charbon sont supposés récupérer le fruit de leur labeur tous les mois, les mineurs sont sensés récupérer leurs bitcoins régulièrement. Ici Il ne s'agit pas d'un problème d'engorgement au guichet mais d'un problème de mauvaise gestion qui empêche la mine de payer ses mineurs.
2  0 
Avatar de Demky
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/08/2022 à 15:03
"mais non vous en faites pas, bUy thE DIp"
1  0 
Avatar de Eric80
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/09/2022 à 9:16
Est ce simplement le signe que les cryptomonnaies PoW ne sont qu une grosse pyramide de Ponzi: les nouveaux entrants financent les anciens.
Mais si tout le monde veut récupérer ses billes, la pyramide s'éffondre.

Les cryptomonnaies PoW sont en fait basées sur un "bouclier énergétique", comme l explique bien cette video:


Avec le passage PoS, les cryptomonnaies deviendront enfin intéressante, non pas comme outil de spéculation, mais comme monnaie.
2  1 
Avatar de diamondsoftware
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/09/2022 à 18:09
Enfin... ca commence...
Cette aberrance economique et ecologique doit cesser.
3  2 
Avatar de diamondsoftware
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 26/09/2022 à 8:17
@HaryRoseAndMac:
la monnaie numérique existent deja, quand vous faites des paiement par carte ou des transfert bancaire. Apple pay, etc...
Pas besoin d'une nouvelle monnaie liée a un process consommant de plus en plus d'énergie...
Les Us réfléchissent a un dollars numérique , éventuellement.
Le reste c'est du Ponzi. et est destiné à disparaître .
3  2