IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La valeur totale de l'industrie technologique en Europe atteint un nouveau plancher, après d'importantes pertes à près de 400 milliards de dollars pour la seule année 2022
Selon Atomico

Le , par Sandra Coret

20PARTAGES

9  0 
La valeur totale des entreprises privées et publiques du continent a pris un coup massif. Il s'agit d'une chute de près de 2 700 milliards de dollars par rapport au sommet historique de 3 100 milliards de dollars atteint à la fin de l'année 2021. L'entreprise a mentionné ces résultats lors de la réunion de son rapport annuel, mercredi.

Ces chiffres mettent clairement en évidence la situation dans son ensemble. Et cela est lié au fait que l'année a été terriblement difficile pour de nombreuses entreprises de ce secteur. Ces entreprises, autrefois connues pour la richesse de leurs valeurs, voient leurs actions affectées par la pression de facteurs internationaux. Et l'invasion actuelle de l'Ukraine par la Russie est l'un d'entre eux. Ce facteur, combiné à une politique monétaire plus stricte que jamais, mérite également d'être mentionné.

Aujourd'hui, la Réserve Fédérale de la région et quelques autres banques augmentent les taux d'intérêt et tentent de revenir en arrière et d'atteindre un stimulus de l'ère de la pandémie qui affame l'inflation croissante. Cela a fini par obliger les investisseurs à revoir leur position vis-à-vis de ces entreprises qui sont littéralement en perte et dont la valeur réelle repose désormais sur l'attente de flux de trésorerie futurs.

Comme l'a souligné l'un des principaux associés d'Atomico, la situation est pour le moins difficile. Il s'agit d'un macro-environnement rempli de problèmes qui ont surgi depuis le début de la crise financière internationale et qui ne semblent pas vouloir prendre fin, pour l'instant.

Sur le continent européen, certaines entreprises ont vu leur valeur boursière chuter. Les noms les plus courants sont Spotify et Klarna. Ensuite, il y a la question des startups, dont la valeur est tombée à près de 85 milliards de dollars, soit près de 18 % de moins que ce qui avait été levé l'année précédente.


L'année a également connu d'autres baisses, car beaucoup ont cessé d'investir dans le monde de la technologie européenne. C'est un énorme changement par rapport à la situation de 201, où des records avaient été battus.

Aujourd'hui, c'est donc une image inversée de tous les succès observés l'année précédente. Les investisseurs ne sont plus enclins à faire de gros investissements, surtout ceux qui viennent des États-Unis.

Il est donc juste de dire que la situation est passée d'une ère d'abondance de capitaux à une ère de pénurie, où il est très difficile de lever des fonds.

Tout a commencé au cours du second semestre de l'année. Au début, l'industrie en Europe était en pleine effervescence et les niveaux d'investissement, même s'ils n'étaient pas au plus haut, étaient plus importants à un moment donné en 2021. Mais ensuite, les investissements ont commencé à chuter pendant les mois d'août et de septembre et l'année s'est terminée à un nouveau plancher. En même temps, c'est aussi à ce moment-là que l'on a vu les cotations publiques disparaître dans la nature.

Source : Atomico

Et vous ?

Trouvez-vous ce rapport pertinent ?
Le secteur technologique en Europe va-t-il se remettre de ce nouveau coup dur, selon vous ?

Voir aussi :

Les géants du jeu vidéo ont connu un deuxième trimestre médiocre, le boom qu'a connu le secteur pendant la pandémie s'estompant, les ventes liées aux jeux vidéo sont en baisse

Les ventes de GPU ont connu leur plus forte baisse depuis la récession de 2009, attribuées à l'essoufflement du minage de crypto, aux achats pendant Covid et à l'inflation, selon un rapport

La diminution de la main-d'œuvre oblige la Chine à utiliser davantage de robots, selon des données de la Fédération internationale de la robotique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/12/2022 à 14:44
Ma boite bosse avec plus d'une centaine d'entreprise par an pour leur faire leur logiciels et depuis le début de 2021, je constate chaque mois que les entreprises Françaises et donc les Français plus globalement, ont de moins en moins d'argent.

Et je dis bien de moins en moins, pas qu'ils économisent de plus en plus ou de plus en plus refusent de dépenser.

J'ignore la cause profonde qui n'est sûrement pas la guerre en Ukraine, mais surement le grand n'importe quoi dans la gestion de notre pays, avec du chômage réduit comme pas possible, des aides qui sont devenu quasiment impossible aujourd'hui d'avoir, des financements qui sont réservés à l'ami de l'ami, ...

Conséquences : même mes gros clients se retrouvent à devoir virer massivement leurs salariés et prétextent que c'est pour la planète, pour faire baisser l'électricité et j'en passe, alors que la réalité n'est pas celle-ci, la France a pris un coup de massue à cause de sa gestion catastrophique, comme cela n'était jamais arrivé dans toute son histoire.

Les gens sont obligés d'un coté de travailler et de l'autre les charges sont de plus en plus élevés, la conséquence directe, c'est qu'on a un effet mécanique qui fait qu'on a de plus en plus de gens qui bossent en France car obligé et de plus en plus de boite qui font baisser les salaires car obligés.
Donc les gens sont moins payés qu'avant, sont obligés de devoir bosser car ils n'ont plus accès aux aides pour lesquelles pourtant ils cotisent et en plus, ont de moins en moins de chance de trouver un emploi qui leur plait car ils n'ont plus la possibilité de pouvoir changer d'emploi.

En parallèle, les boites emplois massivement des salariés étranger qu'elles peuvent payer moins cher, comme c'est le cas de beaucoup de nos usines, notamment pour ne pas citer une en bretagne, qui a carrément construit des maisons pour immigrés afin que ces gens puissent venir en France, loger et faire passer le suivant, ... dans le seul et unique but assumé de payer moins cher ces salariés là, que ce que coute un salarié Français. (une simple recherche google et vous allez trouver)

Moi j'ai été contraint de changer de stratégie et c'est la seule qui me permet de survivre et faire survivre le tissu de ma ville : désormais, je ne bosse qu'avec les boites qui sont réellement Françaises, qu'avec les Freelances qui sont réellement Français et j'en passe.

Je ne suis pas d'extrême droite, je ne vote pas zemmour et compagnie, mais oui, la préférence nationale n'est plus un choix !

A coté de ça, l'ubérisation de la société a fait monter comme jamais la délinquance avec des squats qui sont apparu devant les MacDonald, les superettes, ... de livreur uber qui sont pour la moitié ici pour des trafics de drogues et pour l'autre réellement livreur précaire.

Sauf que pour les dealers, des regroupements de gens, surtout dans des points comme ceux-ci, sont une aubaine pour vendre leur merde et faire en sorte d'avoir des gens qui peuvent se déplacer pour eux pour aller livrer leur merde ou diffuser le fait qu'ils peuvent avoir leur merde grâce à ces points de ventes.

Et pendant ce temps, les centres de migrants, qui sont des hôtels reconverti, notamment des jeunes migrants, accueilles chaque mois aux frais des impôts des Français, massivement et gratuitement, des immigrés totalement illégaux qui ne sont jamais renvoyés chez eux, qui passe des mois et des mois au chaud, avec tout le luxe d'un hôtel, à attendre qu'une association viennent les placer dans une famille, pendant que les SDF eux, crèvent de faim, de froid et que les familles pauvres Françaises n'ont le droit à rien.

Si on avait voulu mettre la France à terre afin de favoriser une invasion, on aura pas pu mieux faire que ce qu'il se passe actuellement.
3  2 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/01/2023 à 10:42
Oh le petit laïus sur les immigrés illégaux qui coutent si chers à la société. Snif. Les méchants.
Je me demande (je n'ai pas fait le calcul) ce que rapporterait une imposition un peu plus élevée des grosses fortunes par rapport à ce que coûtent ces immigrés illégaux ?
Je me demande si lutter davantage contre les inégalités sociales, au sein de chaque pays, au niveau mondial, si déconstruire, ne fut-ce qu'un peu, l'ultra-libéralisme qui nous gouverne, ne serait plus la solution que de pleurer sur ces immigrés illégaux (dont nous ne sommes pas étrangers au besoin/nécessité/envie de migrer).
1  1 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 02/01/2023 à 8:59
ne seresse pas plutôt une bulle qui a éclaté ?
les valeurs boursiers étaient complétement a coté de la plaque, on retourne désormais à des niveaux plus réaliste.

On peut se le représenter facilement avec Tesla, c'est un petit constructeur qui n'a plus grand chose d'innovant par rapport à ces concurrents (toyota, vw...), pourquoi l'action vaudrais t'elle 10 fois plus que toyota ?

Quand la valeur boursière d'une boite comme google vaut plus que le PIB d'un pays, il faut se poser des questions.
Les gafam ne produise rien d'essentiel, si demain facebook, google, amazon, MS font banque route, ca n'impactera pas ma vie (si on considère que ca n'impacte pas l'économie mondial hein). Je parle au niveau des services rendu. Un linux/libre office fait aussi bien qu'un windows/office, un duckduckgo aussi bien que google, un aliexpress aussi bien qu'un amazon et le magasins physique aussi c'est bien, c'est même je trouve désormais souvent moins cher que sur Amazon
0  0