IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Dell met fin à son accord de distribution avec VMware après l'acquisition de Broadcom,
Influencée par l'arrêt des licences VMware perpétuelles par Broadcom

Le , par Bruno

41PARTAGES

5  0 
Dell a résilié son accord de distribution avec VMware après l'acquisition de VMware par Broadcom en novembre 2023. Selon un document réglementaire déposé aux États-Unis, Dell a notifié la résiliation à Broadcom le 25 janvier 2024. L'accord initial, conclu en novembre 2021, visait à formaliser la relation entre Dell et VMware. La résiliation intervient après la scission de Dell et VMware en novembre 2021, où VMware est devenu une entreprise indépendante.

Malgré la résiliation, VMware et Dell maintiendront un partenariat solide sur l'infrastructure et les produits cloud. La décision offre à VMware une plus grande flexibilité pour des partenariats externes et des acquisitions. Broadcom a récemment décidé de cesser de vendre des licences VMware perpétuelles, ce qui pourrait avoir influencé la résiliation de Dell. Le document indique que la résiliation ne résulte pas nécessairement d'une perte d'intérêt de Dell pour VMware, mais plutôt d'une évolution des circonstances depuis la conclusion de l'accord en 2021.


Dell met fin officiellement à son accord de distribution avec VMware après l'acquisition par Broadcom

Le 25 janvier 2024, Dell Technologies Inc. a officiellement notifié Broadcom Inc. de la résiliation de l'accord-cadre commercial, signé le 1er novembre 2021, avec VMware, Inc. Conformément aux termes de l'accord, en cas de changement de contrôle de l'une des parties, l'autre partie a le droit de résilier l'accord avec un préavis écrit de 60 jours. Le changement de contrôle de VMware a été déclenché le 22 novembre 2023, suite à l'acquisition de son successeur, VMware LLC, par Broadcom Inc.

Cet accord régissait divers aspects des relations commerciales entre les deux entités, y compris le rôle de Dell en tant que distributeur des produits et services VMware, ainsi que la collaboration sur des solutions spécifiques et des initiatives de mise sur le marché, comme précisé dans le document déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

Cet accord a été conclu simultanément à la séparation de Dell et VMware, à l'époque où Big Mike's Bespoke Computer Barn a décidé de réduire sa dette en établissant Virtzilla en tant qu'entité indépendante. À cette époque, Dell continuait à avoir confiance en VMware, expliquant ainsi que l'objectif de cet accord était de « formaliser la relation commerciale entre les deux parties, afin de maintenir l'avantage stratégique mutuel entre Dell et VMware, et de souligner l'engagement continu des deux parties à collaborer sur des solutions et une stratégie de mise sur le marché (GTM) ».

L'accord avait une période initiale de cinq ans, appelée la « période initiale », et se renouvelait automatiquement pour des périodes d'un an, désignées comme les « périodes de renouvellement », la période initiale formant la « période ». Sa résiliation anticipée était possible conformément aux dispositions de l'accord, avec chaque partie ayant le droit de mettre fin à l'accord en fournissant un préavis écrit d'au moins 180 jours avant la fin de la période initiale ou de la période de renouvellement en cours. La durée des Statements of Work (SOW) pour les solutions couvertes était spécifiée dans chaque SOW respectif, tout en étant sujette aux droits de résiliation.

En cas de motif valable, chaque partie avait le droit de résilier l'accord ou toute catégorie d'obligations, telles que les obligations liées aux produits, en informant par écrit l'autre partie, y compris le cadre responsable des solutions couvertes de cette partie, dans les cas où cette autre partie (a) violait de manière substantielle une obligation de l'accord et ne corrigeait pas cette violation dans les 30 jours suivant la réception de la notification de violation par la partie non violatrice, ou (b) commettait une série de violations non substantielles qui, collectivement, constituaient une violation substantielle.

VMware a rompu ses liens avec Dell en novembre 2021, exprimant immédiatement son intention de rechercher de nouveaux partenaires et de procéder à des acquisitions. En conséquence, Dell Technologies a officiellement détaché VMware en tant qu'entité logicielle distincte et indépendante, finalisant une transaction en avril pour se défaire de sa participation de 80,5 % dans l'entreprise, comme en atteste un dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis soumis par le spécialiste de la virtualisation.

Dell avait acquis VMware en 2016 dans le cadre d'une fusion de 67 milliards de dollars avec EMC, qui a alors donné naissance à la plus grande entreprise privée du monde. Cependant, cette fusion s'inscrit dans une série d'acquisitions qui ont considérablement augmenté la dette de Dell. Pour alléger cette charge financière, Dell a commencé à céder ses acquisitions, libérant VMware de ses actifs dans le processus. Actuellement, Dell montre une certaine hésitation à s'engager dans des acquisitions d'envergure, privilégiant des fusions et acquisitions ciblées, selon les déclarations du PDG Michael Dell en septembre dernier.

En revanche, le PDG de VMware, Raghu Raghuram, semble avoir gagné une plus grande marge de manœuvre suite à l'annonce récente de l'indépendance vis-à-vis de Dell. Il a souligné que cette autonomie offrait une "flexibilité accrue" pour utiliser les fonds propres en vue de futures acquisitions, renforçant ainsi la compétitivité de l'entreprise. Notamment, VMware peut désormais explorer des partenariats en matière d'infrastructure et d'informatique dématérialisée avec des entreprises autres que Dell.

Raghuram a souligné que, en tant qu'entité autonome, VMware a la possibilité de renforcer ses partenariats avec toutes les entreprises d'infrastructure, tant sur site que dans le cloud, pour créer une base plus solide au bénéfice de leurs clients. Il a également affirmé que cette décision renforcerait la mission de VMware d'être la "Suisse de l'industrie du cloud". Malgré l'indépendance, Raghuram a réaffirmé la solidité du partenariat entre VMware et Dell, en particulier sur l'infrastructure et les produits cloud.

Selon le dépôt auprès de la SEC, VMware prévoit de verser un dividende de 11,5 milliards de dollars, soit 27,40 dollars par action, dans le cadre de la transaction. Pour chaque action détenue, les actionnaires de Dell recevront 0,440626 action VMware, comme indiqué dans un document déposé par Dell auprès de la SEC. En conséquence, Dell a enregistré une hausse de 1,38 % à la bourse de New York, atteignant 111,52 dollars, tandis que VMware, avec une valorisation boursière actuelle de 64 milliards de dollars, a connu une augmentation de 0,49 %, atteignant 152,45 dollars.

Citation Envoyé par VMware en 2021
Aujourd'hui est un jour historique pour VMware. Nous sommes à nouveau une entreprise autonome. Dans le cadre d'un dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, VMware et Dell Technologies ont finalisé la scission de la participation majoritaire de Dell dans VMware.

Chez VMware, nous nous efforçons de servir nos clients de trois manières différentes : En étant la base de confiance pour leurs opérations commerciales les plus critiques ; en offrant un portefeuille innovant de solutions de premier ordre pour réaliser leur vision multi-cloud ; et en ayant un large éventail de partenariats stratégiques nécessaires pour libérer tout le potentiel du multi-cloud.

En tant qu'entreprise autonome, nous avons désormais la possibilité de nouer des partenariats encore plus étroits avec toutes les entreprises d'infrastructure en nuage et sur site afin de créer une meilleure base qui produira des résultats pour nos clients. De plus, la flexibilité accrue dont nous disposerons pour utiliser nos fonds propres afin de réaliser de futures acquisitions nous aidera à rester compétitifs.

La décision d'aujourd'hui renforcera notre mission d'être la Suisse de l'industrie du cloud, avec une position unique pour offrir à nos clients la meilleure combinaison d'options, tout en développant notre solide écosystème de partenaires.

Soyez assurés que nous nous attendons à ce que les avantages d'une collaboration étroite avec Dell soient permanents, car nous continuons à concevoir ensemble des solutions pour nos clients dans le cadre de notre nouvel accord commercial. Nos synergies de distribution, nos programmes de partenariat et de mise sur le marché avec Dell restent solides.

Il est clair que le multi-cloud sera le modèle de l'entreprise numérique pour les 20 prochaines années, et sur ce marché dynamique, le rythme de l'innovation est incessant. VMware est au cœur de ce mouvement : avec les services VMware Cross-Cloud, nous donnons à nos clients les moyens d'exploiter tout le potentiel du multi-cloud.

Je suis convaincu que cette nouvelle étape de l'aventure VMware renforcera notre capacité à fournir la base de confiance sur laquelle nos clients s'appuient pour accélérer l'innovation. C'est et cela restera notre priorité absolue. Comme vous pouvez sans doute le constater, je suis optimiste quant à ce que tout cela signifie pour notre avenir. Ce jour marque le début d'une nouvelle ère passionnante pour VMware.
L'accord stipule : « En ce qui concerne certaines technologies et activités GTM, les produits et services respectifs des parties fonctionnent mieux ensemble pour créer des avantages et de la valeur pour les clients ». Aucun élément n'a été modifié qui puisse rendre cette collaboration moins avantageuse pour les clients, si ce n'est la décision de Broadcom de ne plus autoriser des fabricants tels que Dell à revendre des licences pour les produits VMware. Cela découle du projet de ce géant des puces visant à mettre fin à la vente de licences VMware perpétuelles, privilégiant plutôt les abonnements logiciels regroupant divers produits.

Cette décision a suscité une réaction mitigée, tant du côté des équipementiers perdant une source de revenus que de la part des clients qui préféraient acheter des licences groupées avec du matériel, souvent plus efficace que de les acquérir séparément. Dans sa demande, Dell invoque l'accord initial qui prévoyait la dissolution du contrat de distribution de VMware en cas de « changement de contrôle » chez l'une ou l'autre des parties. L'acquisition de VMware par Broadcom constitue sans aucun doute un tel événement.

Il est plus complexe d'évaluer s'il s'agit également d'un désintérêt de la part de Dell envers VMware. Malgré les changements substantiels apportés par Broadcom à VMware au début de sa prise de contrôle de cette entreprise de virtualisation, le vStack demeure très compétitif. Il serait audacieux pour Dell de soutenir un concurrent.


La résiliation de l'accord après l'acquisition par Broadcom révèle des lacunes stratégiques

La résiliation de l'accord de distribution entre Dell et VMware à la suite de l'acquisition de VMware par Broadcom soulève des interrogations quant à la stabilité des partenariats dans l'industrie technologique. Cette décision, prise en janvier 2024, apparaît comme une réponse à l'évolution rapide du marché, mais elle met en lumière des failles potentielles dans la stratégie de gestion des relations d'affaires de Dell.

Le maintien d'un partenariat solide entre VMware et Dell sur l'infrastructure et les produits cloud, malgré la résiliation, peut sembler contradictoire. Cela soulève des questions sur la clarté des objectifs stratégiques de Dell et sur sa capacité à prendre des décisions cohérentes pour maximiser la valeur pour ses actionnaires. La flexibilité accrue offerte à VMware après son indépendance de Dell pourrait être interprétée comme un aveu de Dell quant à sa propre incapacité à fournir un environnement propice à l'innovation et à la croissance. Cela soulève des inquiétudes quant à la vision à long terme de Dell dans un secteur technologique en constante évolution.

La décision de Broadcom de cesser de vendre des licences VMware perpétuelles semble avoir exercé une pression significative sur cette résiliation. Cela met en lumière la vulnérabilité de Dell face aux décisions stratégiques de ses partenaires, remettant en question sa capacité à anticiper et à réagir proactivement aux changements du marché.

En fin de compte, cette résiliation souligne non seulement des faiblesses dans la gestion des relations stratégiques de Dell, mais elle met également en évidence les défis plus larges auxquels sont confrontées les entreprises technologiques dans un paysage en constante mutation.

Sources : SEC(1, 2), VMware

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Quelles implications la résiliation de l'accord de distribution entre Dell et VMware pourrait-elle avoir sur les clients et partenaires des deux entreprises ?

Voir aussi :

Broadcom met fin aux licences perpétuelles de VMware, annonce le passage aux souscriptions à des abonnements et ravive le débat dans la Tech sur les avantages et inconvénients de chaque formule

Broadcom, le fabricant de puces, finalise l'acquisition de VMware, une façon originale de perdre 60 milliards de dollars ?

Le fabricant de puces Broadcom va racheter VMware pour 61 milliards de dollars et prendra également en charge 8 milliards de dollars de la dette nette de VMware

Broadcom prévoit une « transition rapide » vers les revenus d'abonnement pour VMware, les logiciels sur abonnement sont continuellement mis à jour, mais aussi continuellement payés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 18:36
Je pense que ça va augmenter l'useage d'Huper-V et de KVM
1  0