IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un État fédéral allemand fait passer 30 000 PC de Microsoft Windows et Microsoft Office à Linux, LibreOffice et d'autres logiciels libres et open-source

Le , par Jade Emy

112PARTAGES

15  0 
L'État allemand fait passer 30 000 PC à Linux, LibreOffice et d'autres logiciels libres. Cela fait suite à la conclusion du CEPD que l'utilisation de Mircosoft 365 par la Commission européenne enfreint la législation.

À la suite d'un projet pilote réussi, l'État fédéral du Schleswig-Holstein, dans le nord de l'Allemagne, a décidé de passer de Microsoft Windows et Microsoft Office à Linux et LibreOffice (ainsi qu'à d'autres logiciels libres) sur les 30 000 PC utilisés par l'administration locale.

Voici ce qui est indiqué sur la page d'accueil du ministre-président : "Indépendant, durable, sûr : Le Schleswig-Holstein sera une région pionnière en matière de numérique et le premier État allemand à introduire un poste de travail informatique numériquement souverain dans son administration. Avec la décision du cabinet d'introduire le logiciel libre LibreOffice comme solution bureautique standard, le gouvernement a donné le feu vert à la première étape vers une souveraineté numérique complète dans le Land, avec d'autres étapes à suivre."

Le terme "souveraineté numérique" est ici très important. Si une administration publique utilise un logiciel propriétaire et fermé qui ne peut être ni étudié ni modifié, il est très difficile de savoir ce qu'il advient des données des utilisateurs.

La page d'accueil ajoute : "Nous n'avons aucune influence sur les processus d'exploitation de ces solutions [propriétaires] et sur le traitement des données, y compris une éventuelle fuite de données vers des pays tiers. En tant qu'État, nous avons une grande responsabilité envers nos citoyens et nos entreprises pour garantir que leurs données sont conservées en toute sécurité chez nous et nous devons nous assurer que nous contrôlons toujours les solutions informatiques que nous utilisons et que nous pouvons agir de manière indépendante en tant qu'État."

Cela fait suite à la conclusion du Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) selon laquelle l'utilisation de Microsoft 365 par la Commission européenne enfreint la législation sur la protection des données.


En outre, il y a cette question : Pourquoi les gouvernements locaux devraient-ils utiliser l'argent des contribuables pour acheter des logiciels propriétaires et fermés d'un seul fournisseur ? Avec LibreOffice et les logiciels libres, les administrations ont beaucoup plus de choix pour obtenir le logiciel et l'assistance, et peuvent financer les développeurs locaux pour apporter des améliorations. En outre, les collectivités locales peuvent garder le contrôle total du logiciel, étudier son code source, apporter les modifications qu'elles souhaitent et le déployer entièrement sur leur propre infrastructure.

LibreOffice salue cette décision du Schleswig-Holstein de faire évoluer son administration informatique vers des logiciels libres et open source, pour tous les avantages qu'elle apporte, tant au gouvernement local qu'aux près de trois millions de citoyens de l'État.

Source : LibreOffice

Et vous ?

Pensez-vous que cette migration est crédible ou pertinente ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Linux et non Windows ? Le Schleswig-Holstein, un État fédéré allemand, veut faire passer 25 000 PC à Linux et LibreOffice, le plan prévoit une migration à LibreOffice à l'horizon 2026, Linux suivra

L'utilisation de Microsoft 365 par la Commission européenne viole la loi sur la protection des données pour les institutions et organes de l'UE. Le CEPD impose des mesures correctives à la Commission

LibreOffice 24.2 Community, la nouvelle version de la suite bureautique open source, est désormais disponible pour tous les systèmes d'exploitation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de denisys
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/04/2024 à 15:50
Bravo pour cette action de cet état fédéral allemand !
Mais, il ne faut pas oublier que LibreOffice et autres logiciels libres,
ont besoin de ressources financière par le biais de donation ,
par exemple, pour continuer de survivre.
Même, si il y a de la bonne volonté dans le :
financer les développeurs locaux pour apporter des améliorations.
15  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/04/2024 à 16:12
Incroyable ! Il reste donc des états en Europe qui se souviennent vaguement de ce que veut dire le mot souveraineté !
15  0 
Avatar de Gluups
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/04/2024 à 16:19
D'autres suivront.
Il semble que cette fois Microsoft insiste suffisamment pour ça.

Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que Microsoft propose Unix, à l'intérieur même de Windows, depuis un bout de temps.

Comme les constructeurs automobiles, qui se pavanent avec des modèles électriques, en faisant semblant de ne pas se rappeler que c'est eux qui ont fait obstacle à la progression de la voiture électrique auparavant.
8  1 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 05/04/2024 à 8:09
Tu peux utiliser Linux sans la ligne de commande. tout comme tu peux avoir besoin de la ligne de commande sous Windows pour faire des modifs précises. Modifier une entrée spécifique dans la base de registre c'est pas simple non plus. Et plein d'options ne sont accessibles que de cette manière.
7  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 05/04/2024 à 11:49
tu peux te tourner vers eux pour du support
Vu le niveau de qualité du support Microsoft, il vaut mieux investir sur de la formation en interne.

Tu peux effectivement avoir des couts cachés dans l'open source, mais aussi dans le closed source.

C'est plutôt un choix politique, qui t'amènera de toute façon des avantages et des inconvénients et il faudra faire avec.

Et ça dépend aussi de ton activité, il faut être interopérable avec tes partenaires (clients, fournisseurs). Ton infographiste peut t'imposer de l'indesign ou accepter un doc sous un autre format comme l'EPS (plus beaucoup utilisé) ou le PDF (PDF c'est plutôt quand c'est fini).

pour les docs Libreoffice/office, il peut effectivement y avoir une reprise à faire au niveau pagination notamment, mais ce n'est pas systématique et l'idée ne sera pas d'ouvrir alternativement les documents d'un logiciel à un autre mais de migrer au fur et à mesure.
6  0 
Avatar de nl.smart
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/04/2024 à 0:28
Bonjour,

Bonne nouvelle pour le libre, espérant que cela ne soit pas pour revenir en arrière par la suite, à ce sujet, où en est la ville de Munich en ce qui concerne sa migration ?

https://www.developpez.com/actu/1664...pplementaires/

Les chiffres du libre progressent régulièrement dans certains pays du monde, dont l'Allemagne.

https://piaille.fr/@nlsmart/112201825456122857
5  0 
Avatar de NéoUbuntonien
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 06/04/2024 à 15:09
Excellente initiative
Dommage que ce ne soit pas la France
5  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 05/04/2024 à 15:51
Tu peux ouvrir et enregistrer des documents en .docx avec Libreoffice, et même par défaut en le fixant dans les réglages. Word est également capable d'ouvrir un .odt.

Je fais ici abstraction des probs de mise en page (pas systématique) pouvant bouger en passant de l'un à l'autre.

Pour les macros, LibreOffice a l'avantage de pouvoir utiliser plusieurs langages, mais je ne sais pas ce que ça vaut par rapport à Office. Pour les tableaux croisés dynamiques, je veux bien croire que c''est moins ergonomique, mais moi je ne me suis jamais fait au ruban sur Office. cela reste subjectif et peut être compensé par une formation.
5  1 
Avatar de PC241167
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/04/2024 à 8:31
Purement politique. Ça fait des décennies que dans les grands services publics chaque agent ne bidouille plus son ordinateur
En ch il il y a déjà 17 ans on était en réseau pas en local. Des centaines de postes si l'informaticien allait réparer les ordis un par un il ne serait pas à la retraite mais déjà plus de ce monde. sous citrix de mémoire. Donc l’agent fait avec ce qu’on lui donne ou… il démissionne. C’est tout. De toute façon tous les os se ressemblent de nos jours.

Chacun fait ce qu’il veut a titre personnel de ses sous. Mais…Pour un sp ce qui compte c’est en principe le budget public et la sécurité des données ce qui signifie comme l’a très compris la gendarmerie nationale un contrôle complet du système. Mais avec un Président pro uber ça n’arrivera pas. Lobbying plus fort que la raison.Cf données de santé et Microsoft.


On ne stoppe pas une évolution sur deux ou trois macros. On demande aux informaticiens de refaire des macros ou alors eux aussi n’ont qu’à aller ailleurs.

Ce n’est pas une question technique mais politique. Question aussi de mentalités rétrogrades. Tous les bons ingrédients pour permettre à une multinationale us de continuer à dominer le monde.
4  0 
Avatar de surcouf1
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/04/2024 à 15:14
Libreoffice est une bonne alternative pour la majeure partie des particuliers je pense.
Pour les entreprises, cela peut aussi être une alternative, à condition de bien accompagner les utilisateurs. Si l'entreprise utilise beaucoup de macros, la migration va coûter cher, en espérant que tout soi migrable par ailleurs.

Même si Libreoffice a "raison" en utilisant les formats standards internationaux de fichiers, contrairement à Microsoft (.odt versus .docx pour les fichiers de traitement de texte par exemple), cela apporte beaucoup d'incertitude à l'utilisateur final "qui veut simplement que ça marche". L'utilisateur habitué à un ".docx" est perturbé par un .odt et peut être induit en erreur en pensant que c'est moins bien que .docx.

De ce point de vue, je recommande plutôt la version gratuite de SoftMaker Office (offre pour chaque logiciel bureautique une version gratuite et une payante).
Elle génère directement les extensions "Microsoft" (.docx, .pptx) ce qui est cosmétiquement mieux.

Personnellement j'ai beaucoup utilisé Libre Office calc, et suis déçu de tout ce qui concerne les tableaux croisés dynamiques. Le formatage rend la lecture difficile, la construction et utilisation sont bien moins ergonomiques qu'Excel.
C'est aussi une de mes raison du changement Libreoffice -> SoftMaker Office
4  1