IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les régulateurs mondiaux vont s'attaquer aux plateformes de crypto-monnaies après le crash de la bourse FTX
Qui a laissé environ un million de créanciers face à des milliards de dollars de pertes

Le , par Anthony

16PARTAGES

9  0 
L'effondrement de la bourse FTX a rendu plus urgente la réglementation du secteur des crypto-monnaies et le ciblage de ces plates-formes "conglomérales" sera la priorité pour 2023, a déclaré le nouveau président de l'OICV (Organisation internationale des commissions de valeurs) dans une interview.

Jean-Paul Servais a déclaré que la réglementation des plateformes de crypto-monnaies pourrait s'inspirer des principes d'autres secteurs qui gèrent les conflits d'intérêts, comme les agences de notation de crédit et les compilateurs d'indices de référence du marché, sans avoir à partir de zéro.

Les crypto-monnaies comme le bitcoin existent depuis des années, mais les régulateurs n'ont pas voulu se lancer dans la rédaction de nouvelles règles.

Mais l'implosion de FTX, qui a laissé environ un million de créanciers face à des pertes totalisant des milliards de dollars, contribuera à changer cela, a déclaré Servais.

"Le sentiment d'urgence n'était pas le même il y a encore deux ou trois ans. Il y a des opinions divergentes sur la question de savoir si la crypto est un véritable problème au niveau international parce que certaines personnes pensent que ce n'est pas encore un problème et un risque important", a déclaré Servais.

"Les choses changent et en raison de l'interconnexion entre différents types d'entreprises, je pense qu'il est maintenant important que nous soyons en mesure d'entamer une discussion et c'est là que nous allons."

L'OICV, qui coordonne les règles pour les pays du G20 et d'autres, a déjà défini des principes pour la réglementation des monnaies stables, mais l'attention se porte désormais sur les plateformes qui en font le commerce.


Dans la finance traditionnelle, il existe une séparation fonctionnelle entre des activités telles que le courtage, la négociation, les services bancaires et l'émission, chacune ayant son propre ensemble de règles de conduite et de garanties.

"Est-ce le cas pour le marché des crypto-monnaies ? Je dirais que la plupart du temps, non", a déclaré Servais.

Des "conglomérats" de crypto comme FTX sont apparus, qui remplissent de multiples rôles tels que des services de courtage, de garde, de négociation pour compte propre, d'émission de jetons, le tout sous un même toit, ce qui donne lieu à des conflits d'intérêts, a déclaré Servais.

"Pour des raisons de protection des investisseurs, il est nécessaire de fournir une clarté supplémentaire à ces crypto-marchés par des orientations ciblées dans l'application des principes de l'OICV aux crypto-actifs", a déclaré Servais.

"Nous avons l'intention de publier un rapport de consultation sur ces questions au cours du premier semestre de 2023", a-t-il ajouté.

L'OICV, ou Organisation internationale des commissions de valeurs, dont le siège est à Madrid, est un organisme qui chapeaute des organismes de surveillance du marché tels que la Securities and Exchange Commission aux États-Unis, la Bafin en Allemagne, l'Agence des services financiers du Japon et la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni, qui s'engagent tous à appliquer les recommandations de l'organisme.

Le nouveau cadre de l'Union européenne sur les marchés des crypto-actifs ou MiCA constitue un "point de départ intéressant" pour l'élaboration de directives mondiales, car il se concentre sur la supervision des opérateurs de crypto-monnaies, a déclaré M. Servais, qui préside également le régulateur financier belge FSMA.

"Je pense que le monde est en train de changer. Nous savons qu'il y a un certain espace pour développer de nouvelles normes sur la supervision de ce type de conglomérats de crypto. C'est une nécessité évidente", a déclaré M. Servais.

Source : Jean-Paul Servais, président de l'Organisation Internationale des Commissions de Valeurs (OICV)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
La règlementation des plateformes de crypto-monnaies est-elle une bonne chose ?

Voir aussi

Les sociétés de crypto-monnaies devront désormais obtenir une licence et mettre en place des mesures de protection des clients

Les législateurs de l'UE s'apprêtent à renforcer le contrôle des transferts de crypto-monnaies

Les consommateurs risquent de perdre tout leur argent investi dans les crypto-monnaies

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !